CFM recommande des inspections urgentes sur des moteurs de B737

PARIS/WASHINGTON (Reuters) - Le motoriste CFM International a annoncé vendredi qu'il recommandait d'inspecter dans les 20 jours des moteurs du même type que celui impliqué dans un incident mortel survenu cette semaine sur un avion de Southwest Airlines.

CFM est une coentreprise de General Electric et de Safran.

Dans l'intervalle, les autorités de tutelle américaine et européenne de la securité aérienne ont annoncé mandater de nouvelles inspections d'urgence touchant des moteurs CFM56-7B.

CFM précise dans un communiqué qu'il demande aux compagnies aériennes dont des appareils sont équipés du moteur CFM56-7B de procéder dans les 20 jours à des inspections ultrasoniques des pales qui ont été utilisées pendant plus de 30.000 cycles, un cycle comprenant un décollage et un atterrissage.

Le moteur CFM56-7B équipe la génération actuelle de Boeing 737.

CFM recommande également des inspections d'ici la fin août sur les pales ayant atteint 20.000 cycles, ainsi que des inspections pour toutes les autres pales lorsquelles atteidront 20.000 cycles.

A l'issue de la première inspection, les compagnies aériennes devront répéter la procédure tous les 3.000 cycles, ce qui représente habituellement deux années de service, poursuit CFM.

Quelque 14.000 moteurs CFM56-7B sont en activité.

Les inspections recommandés dans les 20 prochains jours concerneront quelque 680 moteurs, ont dit des experts.

Toutefois, plus de 150 ont déjà été inspectés.

Les inspections recommandées d'ici la fin août concerneront 2.500 moteurs supplémentaires.


(Tim Hepher et David Shepardson; Wilfrid Exbrayat pour le service français)