La CFDT reste le premier syndicat du privé, la CGT recule

·1 min de lecture

La CFDT a conforté sa place de premier syndicat du privé, avec 26,77% des suffrages, en légère hausse (+0,38 point), devant la CGT qui recule assez fortement (22,96%, -1,89 point), selon des chiffres publiés par la Direction générale du Travail (DGT), mercredi.

Force ouvrière, troisième, reste quasi stable, à 15,24% (-0,36), devant la CFE-CGC (11,92%, +1,23), et la CFTC (9,50%, +0,02). Ces résultats sont issus de la compilation des résultats aux élections professionnelles sur la période 2017-2020.

"Un syndicalisme utile"

L'Unsa progresse légèrement (5,99%, +0,64), de même que Solidaires (3,68%, +0,23). Mais ces deux syndicats n'atteignent pas la barre des 8%, indispensable depuis 2008 pour être "représentatif" au niveau national interprofessionnel.

La CFDT s'est félicitée dans un communiqué de "consolide(r) sa place de numéro un" regrettant toutefois une "baisse de participation".

"Les salariés du privé ont, une nouvelle fois, fait le choix d'un syndicalisme utile, qui répond à leurs préoccupations. Par leur vote, ils ont exprimé leur confiance en un ou une collègue qui les représente, dans une organisation qui agit quotidiennement pour améliorer leur vie au travail", a-t-elle commenté. 

L'Unsa s'est également réjouie de sa progression, soulignant être "la seule organisation syndicale non catégorielle à progresser en points et en voix". Elle passe même devant la CFTC s'agissant de la représentativité du public et du privé confondus, devenant la cinquième organisation syndicale, ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles