CFDT: un argumentaire aux adhérents contre le FN

Un militant CFDT lors d'une manifestation le 12 mars 2016 à Rennes

Paris (AFP) - Un argumentaire a été diffusé aux adhérents de la CFDT lundi, pour "décrypter" le programme du Front national et "révéler ce qu'il cache", selon le document dont l'AFP a obtenu copie.

La CFDT a aussi envoyé lundi un questionnaire en 35 points aux principaux candidats à la présidentielle, les interrogeant sur leur vision du travail, l'Europe, la protection sociale ou la fonction publique.

L'argumentaire de six pages de la CFDT - qui s'est toujours engagée à faire "barrage" au FN et à appeler à voter contre -, porte sur cinq points, dont la préférence nationale, qui signifie, selon le deuxième syndicat français, "le chacun pour soi". Elle "coûtera cher aux Français" et représente "un projet de société inacceptable".

La sortie de l'Europe et de l'euro, prônée par la parti de Marine Le Pen, contribuera à "prolonger la crise", selon l'organisation syndicale, qui souligne en outre que le protectionnisme "ne sauvera pas l'industrie française" et "la détruira".

Quatrième argument: "le FN nuit gravement aux femmes" car ses "idées sont incompatibles avec l'émancipation des femmes". La CFDT indique également que le FN "n'a aucune proposition" contre les violences faites aux femmes".

Et cinquième argument, le FN "est un parti antidémocratique", selon la CFDT. Si ce parti "prétend parler au nom du peuple, la réalité de son programme, de sa pratique et de ses discours révèle que son intention réelle est la confiscation du pouvoir, l'élimination de la contestation et la mise au pas de l'ensemble de la société", souligne la CFDT.

Concernant le questionnaire envoyé à tous les candidats, sauf à Marine Le Pen, la CFDT attend des réponses d'ici mi-avril, qu'elle rendra publiques.

Elles sont réparties en six groupes: le travail, la couverture sociale, le mode de développement choisi, l'action publique, l'Europe et le dialogue social.

"Quelle politique les candidats souhaitent mener en terme d'investissement économique et social ?", demande Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, interrogé par l'AFP.

"Quel chemin veulent ils emprunter pour réformer le pays ? Est-ce que c'est un chemin étatiste où l'Etat décide et tout le monde applique ou est-ce que c'est la voie de la concertation avec les corps intermédiaires ?"

Parmi les revendications portées par la CFDT: "continuer à faire vivre le CPA" (compte personnel d'activité) et "maintenir l'âge légal de la retraite", précise-t-il.

La CFTC, qui a pris la même initiative, publiera également les réponses des candidats sur son site internet.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages