"Cette Super League européenne existe déjà, il ne faut pas se leurrer"

Alexandre Boudet
·Chef d'édition
·1 min de lecture
Kylian Mbappé et Lionel Messi -ici en février dernier- devraient pouvoir continuer à s'affronter en Ligue des Champions après l'implosion du projet de Super League européenne. (Photo: Alex Caparros - UEFA via Getty Images)
Kylian Mbappé et Lionel Messi -ici en février dernier- devraient pouvoir continuer à s'affronter en Ligue des Champions après l'implosion du projet de Super League européenne. (Photo: Alex Caparros - UEFA via Getty Images)

FOOTBALL - À peine deux jours. Voilà le temps qu’a duré le schisme dans le football européen. Moins de 48 heures après l’annonce de la création d’une Super League par 12 clubs qui voulaient s’émanciper de la Ligue des champions, une petite dizaine d’entre eux -et notamment les six clubs anglais- ont fait marche arrière. Dans le sillage de Manchester City, ils ont décidé de rester dans le giron de l’UEFA et de laisser pour l’heure le Real Madrid dans une situation inconfortable.

Actant ces départs, le président de la Juventus de Turin a reconnu l’échec du projet. “Pour être franc et honnête, non, évidemment le projet n’est pas faisable avec seulement cinq ou six équipes”, a déclaré Andrea Agnelli .

Comment est-on arrivé là? Que dit cet épisode de la situation du football européen et quelles conséquences cette crise peut-elle avoir sur l’avenir du ballon rond et du sport en général? Le HuffPost a posé les questions à l’un de ses blogueurs réguliers. Maire (LR) de Villers-sur-Mer, Thierry Granturco est surtout avocat aux barreaux de Paris et de Bruxelles et spécialiste de droit du sport impliqué dans le football depuis 25 ans.

Qu’est-ce qui a conduit les 12 clubs à vouloir s’émanciper?

Il y a, à mon sens, deux choses. La première, c’est que c’est juridiquement possible. Quoi qu’en pensent l’UEFA et les responsables politiques qui se sont exprimés, les instances européennes ont la tête dure. Elles estiment que les fédérations sont dans une situation de monopole pour l’organisation des compétitions sportives, ce qui est légal. Seulement, ces fédérations ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.