À l'hôpital de Perpignan, les voitures des soignants recouvertes de fleurs

Lisa Kassab
·1 min de lecture

SOLIDARITÉ - Quoi de mieux que de remercier le personnel hospitalier avec des fleurs? C’est ce qu’a fait Murielle Marcenac à l’hôpital de Perpignan, le lundi 2 novembre. Cette grossiste basée à Perpignan a déposé des fleurs sur les voitures du personnel de l’hôpital de Perpignan afin de les soutenir durant cette deuxième vague de Covid-19.

Avec les mesures annoncées par le gouvernement, la grossiste ne peut plus vendre ses produits. Ses livraisons ont été refusées ou annulées. “J’ai dû prendre une décision et je ne voulais pas gaspiller. Plutôt que de pleurer je me suis dit qu’il fallait donner le sourire aux gens, surtout en ce moment”, explique la jeune femme de 38 ans, contactée par Le Huffpost.

Murielle a reçu de nombreux messages de remerciement de la part du personnel hospitalier. “Ils me remercient pour mon soutien et ma démarche car en ce moment c’est compliqué”, explique-t-elle. “Ils en ont besoin, il faut se soutenir en ce moment et ne pas rentrer dans la colère”, affirme la jeune femme.

Murielle poursuit son action dans la ville et a déposé aujourd’hui, le mardi 3 novembre des fleurs à la clinique de Saint-Pierre. Elle compte déposer des fleurs mercredi et jeudi mais tient à garder le lieu secret pour maintenir l’effet de surprise et ainsi éviter la cohue. Elle sortira du département ce vendredi 5 novembre si lui il reste des fleurs en stock.

À voir également sur Le HuffPost: Coronavirus: les lycéens filment leur rentrée dans des conditions inquiétantes

LIRE AUSSI:

Coronavirus: 2000 fleuristes ont fermé boutique depuis la crise

Covid-19: qu'a fait le gouvernement pour préparer l'hôpital à la seconde vague?

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.