«C'est très difficile pour le moral» : les forces ukrainiennes mènent un combat acharné contre l'armée russe

Dans la nuit de dimanche à lundi, les forces ukrainiennes sont parvenues à repousser l'attaque russe dans la région du Donbass. Mais le Président ukrainien Volodymyr Zelensky s'attend à une intensification des attaques dans l'est et le sud du pays cette semaine, notamment dans cette région très disputée, où les Ukrainiens  tentent d'empêcher les Russes d'atteindre la ville clé de Kramatorsk. À environ 50 kilomètres de là, l'armée ukrainienne continue de repousser l'ennemi sur la route qui relie les villes de Bakhmout et de Kramatorsk. Les combats et les bombardements y sont permanents.

Bombardements permanents

À Bakhmout, le fracas des départs d'artillerie est incessant, comme le sifflement et l'explosion des arrivées. Les Russes se rapprochent. De leur côté, une colonne de chars ukrainiens fonce vers le front.

>> Retrouvez Europe midi en replay et en podcast ici

"Ce sont mes hommes. Je suis officier commandant en seconde de la compagnie des Tanks", explique Mikita, un jeune lieutenant de 21 ans, en t-shirt et bob de couleur kaki, tout juste diplômé de son école militaire. "L'ennemi a cassé notre ligne de défense. Donc, avec mes hommes, on part défendre cette ligne car on essaye de sauver la route entre Lyssytchansk, Severodonetsk et Bakhmout. Si l'ennemi prend cette route, ce sera difficile pour nous", s'inquiète le jeune militaire.

"C'est très difficile pour le moral"

Difficile, ça l'est déjà. "Ne donnez aucune information, nos gars meurent", hurle un homme à bord d'u...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles