"C'est lui ou moi" : Rare ultimatum du prince William à la reine Elizabeth II, la famille se déchire encore

Longtemps considéré comme le bon élève de la famille royale, le prince William fait désormais entendre sa voix, que cela plaise ou non ! Personnage central des cérémonies du Jubilé, où il a notamment défilé à cheval en compagnie de son père, le prince Charles, l'héritier du trône n'hésite plus à s'opposer à sa grand-mère, la reine Elizabeth II.

Et notamment lorsque cela concerne le prince Andrew d'York, son oncle, empêtré dans l'affaire de pédophilie de Jeffrey Epstein. Mis en cause par la principale plaignante, le fils de la reine d'Angleterre avait dû verser une lourde somme pour éviter un procès médiatique. Une conclusion peu satisfaisante pour le mari de Kate Middleton, qui refuse désormais que celui-ci participe à la moindre sortie publique en famille.

Ce lundi 13 juin, notamment, alors qu'ils étaient tous réunis pour une cérémonie en hommage à l'Ordre militaire de la Jarretière. Annoncé ces dernières semaines, le duc d'York était attendu en compagnie de ses frères et soeurs, le prince Charles, la princesse Anne et le prince Edward. Mais c'était sans compter sur le prince William, qui aurait menacé sa grand-mère de ne pas venir s'il devait y croiser son oncle. Selon le DailyMail, il aurait été très clair : "C'est lui ou moi !" aurait-il asséné à sa grand-mère, soutenu par son père.

La reine a donc cédé devant l'argumentaire de son petit-fils qui refuse que la famille royale soit trempée dans ce genre d'histoire. Présent à...

Lire la suite


À lire aussi

Michel Sardou : Rare photo de sa femme Anne-Marie Périer, en famille pour une journée importante
Gérald Darmanin avec l'une des femmes de sa vie : rare photo de famille du ministre
"C'est un traitement à vie" : Une mère de Familles nombreuses révèle la maladie rare de l'un de ses enfants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles