"C'est une question à la con !" : Roselyne Bachelot recadre sèchement Darius Rochebin

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Roselyne Bachelot ne passe pas par quatre chemins. La ministre de la Culture l'a montré à de nombreuses reprises. Depuis qu'elle a pris ses fonctions rue de Valois, l'ex-chroniqueuse de télévision essuie de nombreuses critiques. Le vendredi 12 mars 2021, à l'occasion de la 46e cérémonie des César, bon nombre d'acteurs et actrices s'en étaient pris au gouvernement, alors que les mesures restrictives contre la Covid-19 pesaient particulièrement sur le monde du cinéma.

En réaction à ces piques, Roselyne Bachelot s'était ainsi exprimée au micro de RTL, le mardi 16 mars : "Est-ce que cette cérémonie a été utile au cinéma français ? Je crois qu’elle n’a pas été utile. Ce qui m’a frappée, c’est que finalement, le côté meeting politique de cette affaire a nui à l’image du cinéma français, alors qu’il est massivement aidé !" Des déclarations on ne peut plus cash.

Ce dimanche 19 septembre, Roselyne Bachelot s'est de nouveau fait remarquer par son franc-parler. En effet, la membre du gouvernement était invitée sur le plateau de LCI, pour évoquer la campagne présidentielle de 2022. "Je souhaite qu'Emmanuel Macron soit candidat à la présidentielle de la République et je ferai sa campagne", a-t-elle assuré. Darius Rochebin n'a pas tardé à rebondir, en l'interrogeant sur son ancienne famille politique, soulignant que celle-ci n'hésite pas à tacler le chef de l'État actuel. "Si vous étiez restée dans ce camp-là, vous voteriez pour qui ?", a-t-il demandé. Et Roselyne Bachelot de lâcher, avec humour (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Jessica Thivenin : après son accouchement en France, elle dévoile les raisons de son retour à Dubaï
VIDEO Touche pas à mon poste : ce geste symbolique pour rendre hommage à René Malleville
Beatrice d'York maman : la princesse prend la parole pour la première fois après la naissance de sa fille
Mort d'Anthony Johnson : l'acteur de L'Arme fatale 3 est décédé à l'âge de 55 ans
Blandine Bellavoir victime d’une dépression post-partum : « L’instinct maternel est un mythe »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles