"C'est propre, grand, aéré" : le succès du vaccinodrome du stade de Dijon face à l'épidémie de Covid-19

Emma Sarango
·1 min de lecture

Alors que le vaccinodrome du stade de France à Saint-Denis doit ouvrir mardi 6 avril et celui du Groupama Stadium à Lyon samedi 3 avril, d'autres enceintes en France accueillent déjà depuis plusieurs semaines les personnes recevant des injections. C'est le cas du Vélodrome à Marseille mais aussi du stade Gaston-Gérard à Dijon qui fut le premier à ouvrir ses portes fin janvier et où un millier de Bouguignons sont vaccinés chaque semaine.

>> Covid-19 : visite du vaccinodrome installé au Stade de France, très attendu en Seine-Saint-Denis pour lutter contre l'épidémie

A côté des chaussettes rouges et noires, derrière les maillots encadrés des joueurs emblématiques, un escalier mène à l'étage de la Tribune Est : une grande salle, des chaises et deux petites cabines séparées par des paravents. Nathalie s'assied et tend son bras : le regard tourné vers la grande baie vitrée, cette assistante médicale découvre la pelouse baignée de soleil. "Vous vous rendez compte le nombre de jaloux que je vais faire alors que le public est interdit", s'amuse-t-elle.

"Non seulement je suis vaccinée mais en plus je suis allée au stade."

Nathalie, assistante médicale

à franceinfo

Dans la cabine voisine, Jacques, 71 ans et fan de foot, en a carrément oublié la seringue. S'il était venu un jour plus tard, il aurait même pu voir les joueurs s'entraîner. Habitué du stade il a déjà vu le club de football de Dijon affronter le Paris-Saint-Germain mais il était en tribune et non comme lors de cette (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi