"C'est comme si on avait privatisé le musée" : réouverture du musée Ingres-Bourdelle à Montauban

Le musée Ingres Bourdelle de Montauban dans le Tarn-et-Garonne a rouvert ses portes au public, les week-end et jours fériés. Après deux mois de fermeture les premiers visiteurs ont pu admirer en toute tranquillité les oeuvres des deux maîtres de la sculpture et de la peinture. "C'est comme si j'avais privatisé le musée, c'est idéal", confie l'un d'eux.La transmission culturelle en toute sécurité Pour le personnel du musée, le retour des visiteurs est un peu vécu comme une renaissance. "On est très heureux de retrouver notre beau musée et le contact avec le public qui est vraiment essentiel", confie une guide conférencière. Un moment de transmission et d'échange est organisé autour des règles sanitaires plus strictes qu'auparavant. Gel hydroalccolique à l'entrée du musée, marquage au sol, port du masque conseillé, les salles les plus étroites ne sont pas accessibles au public. "Notre priorité était d'ouvrir le week-end et proposer quelque chose de progressif de façon à observer comment on peut accueillir le visiteur et dans quelles conditions", précise Florence Viguier-Dutheil, directrice du musée Ingres-Bourdelle.Un écrin pour les oeuvres d'Ingres et de Bourdelle Situé dans l’ancien palais épiscopal de Montauban, le musée Ingres-Bourdelle dispose d'une collection des deux maîtres, tous deux natifs de la ville occitane. Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780- 1867) enrichit le musée de sa ville natale d'une trentaine de peintures et nombreux objets personnels dont le fameux Violon d’Ingres, au travers de deux dons successifs en 1851 et 1867.

Mais ce qui fait avant tout la richesse du musée, ce sont les quelques 4000 dessins préparatoires. Il s’agit de l’ensemble de dessins d’Ingres le plus important au monde. A partir de 1854, suite au don d’Ingres, l’Etat fera des dépôts réguliers de tableaux au musée de Montauban. Depuis 1930, grâce à la générosité de la famille d'Antoine Bourdelle (1861-1929), le musée compte plus de soixante-dix sculptures et quatre-vingt-dix dessins et aquarelles de l'artiste, dont le fameux plâtre original de l’Héraklès archer donné en 1953. Le musée expose également des collections de peintures anciennes des écoles européennes : Italie, France, Espagne et les Ecoles du Nord. Une collection de peintures des élèves d’Ingres présente aussi un panorama de la peinture française du XIXe siècle. En marge de la visite, le site internet du musée Ingres Bourdelle propose la découverte des œuvres les plus marquantes grâce à une visite virtuelle des collections.