"C'est normal qu'il y ait une certaine appréhension de revenir" : jour de reprise dans une usine du Bas-Rhin après deux mois de confinement

Matthieu Mondoloni

Au premier jour du déconfinement, l'usine Labonal de Dambach-la-Ville (Bas-Rhin) peut reprendre sa production de chaussettes. Sur la porte, une affiche en lettres rouges : “Port du masque obligatoire dans l’entreprise”.

C’est une des consignes rappelées par Karine, qui accueille les salariés dans le hall d’entrée : "C'est pour leur sécurité donc ils comprennent tout à fait et puis ils sont tout à fait d'accord pour mettre le masque et se laver les mains, avec du gel hydroalcoolique, du savon, il y a tout ce qu'il faut !" À côté d’elle, Julia est aussi là pour aider les salariés, de retour dans des conditions particulières après deux mois d'absence. Elle explique justement à une employée comment mettre son masque fourni par l'entreprise : "L'encoche se met comme ceci, en haut du masque, voilà comme ça c'est parfait."

CMS-ContentHasMedias_4433333


Une fois son masque sur le visage, il faut encore se laver les mains. Un autre geste barrière que vient d'effectuer Christophe. Il est de retour au travail après deux mois de confinement : "Je suis revenu avec la boule au ventre, j'angoisse un petit peut parce que le virus circule toujours. C'est quand même compliqué de se dire qu'on peut l'attraper à tout moment, mais il faut faire avec."

Je suis content de revenir au boulot quand même, ça change que d'être enfermé à la maison

Christophe, salarié de l'usine Labonal

à franceinfo

Pour Audrey, un gros classeur sous le bras, ce sera un retour progressif : "Là j'ai un premier dossier que je ramène après quelques (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi