"C'est un monde impitoyable" : Jean Imbert amer

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

À seulement 40 ans, Jean Imbert prend les rennes du Plaza Athénée. Nommé directeur des cuisines du grand palace en juin dernier, le chef des stars succède au grand Alain Ducasse. Mais son ascension accueillie comme un coup de tonnerre, fait couler beaucoup d'encre. Invité de Yann Barthès dans l'émission Quotidien, ce jeudi 9 septembre, le cuisinier s'est adressé aux critiques : "C'est un monde impitoyable", a-t-il avoué sur le plateau avant de poursuivre "Ça fait 20 ans qu'on me dit que je n'allais pas y arriver", rapportent nos confrères de Voici, ce vendredi 10 septembre.

Épinglé pour son côté bling bling, l'ami de Johnny Hallyday est la cible de nombreuses polémiques. François Régis Gaudry n'a pas hésité à tacler l'ami de Norbert Tarayre : "Il n'a ni le CV ni l'expérience nécessaire pour une telle place. Je ne dis pas qu'il n'a pas de talent, encore que, mais il y a des centaines de chefs plus expérimentés que lui, plus travailleurs", a scandé le journaliste culinaire dans M, le magazine du Monde.

Amer face aux critiques qui le visent, Jean Imbert avoue avoir été blessé : "Ils auraient pu avoir l'élégance d'attendre que j'ouvre avant de critiquer" a confié le cuisinier, né en banlieue parisienne à L’Hay-les-Roses. Mais le gagnant de Top Chef saison 3, peut compter sur le soutien d'une grande figure de la gastronomie : "Mi-avril j’ai pris un petit-déjeuner avec Alain Ducasse au Plaza et là il est arrivé vers moi et la première phrase qu’il m’a dite c’est 'Ouais je veux que ce (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS - Obsèques de Jean-Paul Belmondo : Alain Delon très applaudi et ému au milieu du cortège VIP
Francis Lalanne : après une grosse embrouille à bord d'un train, une plainte déposée contre lui
Marine Le Pen, un vote de « femme de ménage » : l’étrange sortie de son entourage
Rachida Dati balance les uppercuts : "On est passé de la présidence normale à la présidence cheap"
Hommage à Jean-Paul Belmondo : pourquoi la sulfureuse Barbara Gandolfi n'était pas là

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles