"C'est quand même très humiliant" : Sandrine Rousseau se dit victime de cyber-harcèlement sur Twitter (VIDEO)

TMC

Ils sont plus de 116 500 abonnés à suivre le compte parodique Sardine Ruisseau sur Twitter, qui raille la député NUPES Sandrine Rousseau, depuis plusieurs mois. Et cette dernière a beau multiplier les "recours" et les "signalements" pour faire disparaitre les tweets, rien n'y fait...

Ce 31 août, invitée de Yann Barthès sur le plateau de Quotidien, la députée de la 9ème circonscription de Paris a dénoncé un compte à visée politique, qui la cyber harcèle, et qui serait commandé par ses opposants. En effet, il aurait "été fondé au moment où l’extrême droite a décidé de faire" d'elle "une cible dans le débat politique", dit-elle.

Des déclarations qui ont laissé l'animateur de TMC et ses chroniqueurs bien perplexes, ce mercredi soir... Lorsqu'ils ont opposé le "droit à la caricature" à Sandrine Rousseau, la femme politique leur a ainsi répondu qu'on ne se moquait "pas des personnes noires" et/ou des "personnes LGBT", avant d'ajouter : "c’est très humiliant pour les personnes discriminées dans la société".

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi