"C'est l'adrénaline qui nous tient" : endeuillé par l'épidémie de Covid-19, un Ehpad de Haute-Marne reste sur ses gardes

Louis Boy

Ils ont vécu ce que de nombreux Ehpad redoutent. Plusieurs soignants de la maison de retraite Le Chêne, à Saint-Dizier (Haute-Marne), ainsi que la direction du centre hospitalier à laquelle elle appartient, s'adressent aux journalistes mardi 24 mars. Leurs voix laissent deviner l'épuisement. En huit jours, ils ont perdu 16 de leurs 94 résidents, tous morts du Covid-19. "Cet Ehpad a pris toutes les mesures nécessaires [confinement dans les chambres, interdiction des visites…] en avance sur le temps national, ce qui faisait notre fierté", assure le directeur général du groupement hospitalier Jérôme Goeminne. "Malgré tout, le virus a réussi à rentrer".

>> Coronavirus : retrouvez les dernières informations sur la pandémie de Covid-19 dans notre direct

"Ça a pris comme un feu de paille"

Difficile d'identifier la faille. Plus que la première contamination, c'est la vitesse à laquelle le virus s'est propagé qui a surpris. "Au tout début, on a pris une grosse claque. Ça a pris comme un feu de paille", raconte à franceinfo Tony, infirmier. Le premier cas, le 12 mars, est suivi d'une poussée de fièvre chez de nombreux résidents. Deux malades, transférés au centre hospitalier, y sont testés positifs au Covid-19. Le premier succombe le 15 (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi