"C'est un jour spécial Pâques" : les fidèles de l'église Saint-Eugène-Sainte-Cécile surpris de la polémique sur la messe pascale sans respect des gestes barrières

franceinfo
·1 min de lecture

Le Diocèse de Paris s'est dit "stupéfait" après la vidéo tournée dans l’église Sainte-Eugène-Sainte-Cécile dans le 9e arrondissement de Paris samedi 3 avril. Sur les images de la messe pascale de quatre heures, on peut voir de nombreux fidèles sans masque, des hosties portées à la bouche sans gestes barrières ou encore des distances dans les rangs non respectées. Des pratiques qui étonnent en pleine pandémie de Covid-19.

Devant l'église, les fidèles ne sont pourtant pas choqués. Alexandre était présent dans l'édifice samedi et pour lui "les gens qui viennent ici c'est avant tout pour prier, nous sommes dans une logique d'espérance". Il estime que "le curé de la paroisse conseille aux personnes de porter le masque, c'est la liberté de chacun. L'église est suffisament grande pour placer une personne sur deux, trois. Tout est mis en place pour que cela se passe bien". À la question de savoir pourquoi personne n'avait respecté les gestes barrières, Alexandre répond "c'est un jour spécial Pâques...".

"Ils ne pouvaient éclabousser personne"

Une dizaine de baptêmes ont été célébrés à la suite dans la même eau. Marie Thérèse, bénévole dans l’église, était aussi présente à la messe pascale et malgré les images elle défend sa paroisse : "on ne néglige rien, il y a un système spécial pour qu'on puisse avoir de l'eau bénite sans avoir besoin de toucher, il y a une distanciation. Les prêtres ne sont pas du tout irresponsables".

Elle se dit surprise de l'ampleur prise par la polémique. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi