"C'est inacceptable": la colère des parents de Théo Stéphan, renversé par une voiture, après la décision de justice

Les parents de Théo Stephan, Loïc Stephan et Anne-Cécile Pernet, dénoncent sur BMTV la décision de justice concernant le conducteur qui a renversé leur fils en 2019 - BFMTV
Les parents de Théo Stephan, Loïc Stephan et Anne-Cécile Pernet, dénoncent sur BMTV la décision de justice concernant le conducteur qui a renversé leur fils en 2019 - BFMTV

Colère et incompréhension. Les parents de Théo Stephan, mort écrasé par une voiture en 2019, confient ce lundi leur désarroi au micro de BFMTV, après l'annonce la semaine passée d'une condamnation à de la simple prison avec sursis du conducteur du véhicule et de l'acquittement des deux autres prévenus.

"C'est inacceptable, on se battra jusqu'au bout", assure Loïc Stephan, père de l'adolescent.

Le jeune homme de 17 ans est mort, écrasé à deux reprises par une voiture sur un parking de l’Aber-Wrac’h, le 19 mai 2019 dans le Finistère. Ses occupants revenaient d'une soirée en discothèque.

Comme l'espéraient les parents, le parquet de Brest va faire appel de la décision, permattant un nouveau procès, a appris ce lundi BFMTV.

"Jugé comme un vulgaire accident"

Le père de Théo Stephan dénonce une "enquête bâclée" par les forces de l'ordre et déplore notamment l'absence d'appel à témoins de la part des enquêteurs.

"Ils ont jugé ça comme un vulgaire accident", déplore-t-il auprès de notre antenne.

"C'est aberrant", dénonce encore Anne-Cécile Pernet, mère de Théo Stephan, qui estime que son fils a été oublié par la justice dans cette affaire.

1000 personnes lors d'une marche blanche

Une marche blanche a rassemblé un peu plus d'un millier de personnes dimanche dans le Finistère pour demander "justice pour Théo".

Le tribunal judiciaire de Brest, dans le Finistère, a condamné jeudi le principal suspect à six mois de prison avec sursis probatoire pendant deux ans pour "conduite sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiant et défaut de permis de conduire".

Les deux autres prévenus, le propriétaire de la voiture et un passager, poursuivis pour non-assistance à personne en danger, ont été acquittés. Le tribunal n'a pas reconnu le chef d'homicide involontaire.

Article original publié sur BFMTV.com