"C'est une histoire d’amour avec le public" : Jean-Luc Azoulay défend le parcours d'Elsa Esnoult dans Danse avec les stars

Une élimination difficile à digérer. Jeudi 14 novembre, lors d'une interview avec Sud Radio, Clara Morgane a remis en cause le système de vote de Danse avec les stars. L'ancienne candidate, qui a dû dire adieu à l'émission alors qu'elle était première du classement des juges, a expliqué que le SMS étant payant, les votes sont une question d'argent. Et que si on en a les moyens, il est donc possible d'envoyer voire d'acheter en masse des SMS pour faire avancer une célébrité. Un commentaire que certains ont pris pour un tacle à l'encontre d'Elsa Esnoult.

La comédienne des Mystères de l'amour, qui s'est qualifiée pour les demi-finales jeudi 7 novembre, est depuis quelques semaines la cible nombreuses critiques. Certains dénoncent son beau parcours alors qu'elle est régulièrement dans le fond du classement des juges, quand d'autres célébrités éliminées ne méritaient pas de sortir. Mais face aux critiques, Elsa Esnoult a trouvé un soutien de poids. Après la mise en doute du système de vote de Danse avec les stars par Clara Morgane, Jean-Luc Azoulay a volé au secours d'Elsa Esnoult. Le producteur des Mystères de l'amour a d'abord pris la défense de sa comédienne sur Twitter. "Le succès d’Elsa Esnoult à DALS, ce n’est pas une histoire d’argent, c'est une histoire d’amour avec le public" affirme-t-il dans un message posté vendredi 15 novembre. Une mise au point réitérée ce samedi lors d'un interview avec nos confrères de Voici.

Sans enflammer la situation ou pointer du doigt Clara Morgane,

Retrouvez cet article sur Télé 2 semaines

Danse avec les stars 10 : éliminée, Elsa Esnoult rend hommage aux finaliste Sami et Ladji
Inès Vandamme (Danse avec les stars) dévoile le visage de son compagnon (PHOTOS)
Danse avec les stars : à quand le retour de l'émission ?
Marie Denigot évincée de Danse avec les stars : son avis sur le premier prime
Camille Lacourt évoque Danse avec les stars : "C'est un concours de popularité et non de danse"