"C'est franchement dégueulasse" : l'hôpital de Villefranche-sur-Saône sidéré après sa cyberattaque en pleine pandémie

Mathilde Imberty
·1 min de lecture

"Dans une période bien compliquée depuis un an, effectivement, reprendre ça en plus sur la tête, c'est franchement dégueulasse", lâche Frédéric Verbois, responsable des urgences à l'hôpital de Villefranche-sur-Saône (Rhône), près de Lyon. Le personnel médical est sidéré de voir l'établissement visé par une attaque virale, en pleine crise du Covid-19.

>> Systèmes mafieux, fonds criminels, chantage... Les cyberattaques avec demande de rançon explosent en France

Le centre hospitalier a été pris pour cible lundi 15 février à l'aube : il s'agit d'un "rançongiciel", du même type que pour l'hôpital de Dax, la semaine dernière, mettant à plat notamment l'ensemble du système informatique. Les ordinateurs ont dû être arrêtés, la téléphonie coupée et les interventions non urgentes déprogrammées.

"Les écrans sont éteints, les ordinateurs sont éteints, donc pour les demandes d'imagerie, de labo, toutes les prescriptions, tous les dossiers cliniques, c'est tout du papier."

Frédéric Verbois

à franceinfo

Toutes les démarches se font donc sans informatique, un retour au papier qui ralentit l'activité. En réanimation, le service, déjà fort sollicité en ce moment, ne peut plus accueillir de nouveaux patients. Ils sont redirigés vers Lyon. Les interventions non urgentes – une trentaine étaient programmées mardi par exemple – sont reportées.

Aucune date de retour à la normale

"On a déprogrammé les interventions chirurgicales programmées, explique Marie-Pierre Bongiovanni-Vergez, la directrice de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi