"C'est fini pour moi ? Vous me l'apprenez !" : Laurent Bignolas évincé de Télématin, il tacle ses collègues

·1 min de lecture

Laurent Bignolas est-il sur la sellette ? D'après les informations du Parisien, ce dimanche 14 mars, le présentateur de Télématin sur France 2 verrait son poste menacé à l'issue de la saison. France Télévisions aurait pour volonté de mettre en place une nouvelle formule à la rentrée. Si le quotidien affirme que le successeur de William Leymergie a bien été averti de son départ il y a maintenant un mois, le principal intéressé n'a pas confirmé l'information à nos confrères. Bien au contraire. "Ah bon, Télématin, c'est fini pour moi ? Vous me l'apprenez !", s'est-il étonné au téléphone.

Une baisse continue des audiences. C'est l'une des raisons évoquées en interne pour justifier le possible départ de Laurent Bignolas, présent à l'antenne chaque matin depuis 2017. "Si je dois arrêter, ça sera un peu brutal, concède l'animateur de 59 ans. Mais je peux très bien le comprendre. Peut-être que j'ai scié la branche sur laquelle j'étais assis ? Je me suis souvent remis en question. Déjà, quand on m'a demandé de succéder à William Leymergie, je lui ai dit 'Vous êtes sûrs, je suis la bonne personne ?'" Le journaliste qui a également officié sur France 3 et France O ne compte pas à se cramponner à son poste : "Aucune place ne nous appartient. Il y aura toujours quelqu'un pour nous remplacer. J'ai l'impression de rendre service. Je partirai avec le sourire", a-t-il indiqué au Parisien.

L'arrivée de Laurent Bignolas à la tête de Télématin en 2017 a provoqué des remous dans les équipes. Une (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - On est en direct : moment de gêne pour Laurent Ruquier face au chanteur Soan éméché et intenable
Mort de Tonton David : sa cagnotte clôturée, une coquette somme récoltée
Albert de Monaco : quels sont ses rapports avec son fils aîné Alexandre ?
Karl Lagerfeld, Yves Saint Laurent... Jacques de Bascher ou l’amant du chaos
Bruno Le Maire : "Je connais plus de fous parmi les politiques, que dans tout autre métier "