"C'est un film profondément féministe" : Maïmouna Doucouré sort "Mignonnes" qui ausculte la vie des préadolescentes

franceinfo Culture
·2 min de lecture

Recompensée en 2017 par le César du meilleur court-métrage pour Maman(s), Maïmouna Doucouré signe cette année Mignonnes, son premier film, à retrouver en salles le 19 août. Le long-métrage suit l'histoire d'Amy, une jeune fille de onze chamboulée quand elle apprend que son père va rentrer du Sénégal avec une nouvelle femme. À la quête d'une nouvelle liberté, Amy va se lier d'amitié avec un groupe de filles, "les Mignonnes". Entre chorégraphies sensuelles et likes sur les réseaux sociaux, Amy va vouloir trouver sa place. Criant de réalisme, Mignonnes est un premier film réussi. Rencontre avec sa réalisatrice, qui décrit cette oeuvre comme son "bébé".

franceinfo Culture : Mignonnes reprend la trame de votre court-métrage primé Maman(s)¸ sur une jeune fille confrontée à la polygamie dans sa famille. Qu’est-ce qui vous a poussé à revenir à cette histoire ?

Maïmouna Doucouré : Le cadre familial que je dépeins dans Maman(s) est d’une certaine façon le même que celui de Mignonnes mais je n’ai pas l’impression de raconter la même histoire. Le point commun entre les deux oeuvres est mon enfance. J’ai grandi à Paris, dans une famille polygame : c’est cet univers que j’ai choisi de faire découvrir.

Avec Mignonnes, vous abordez aussi l’hypersexualisation des pré-adolescentes. Encore un sujet que l’on voit très peu dans le cinéma français. Vous aimez vous (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi