"C'est une fiction": l'interprète de Diana dans "The Crown", Elizabeth Debicki, répond aux critiques

"C'est une fiction": l'interprète de Diana dans "The Crown", Elizabeth Debicki, répond aux critiques
Elizabeth Debicki (la princesse Diana) dans la saison 5 de
Elizabeth Debicki (la princesse Diana) dans la saison 5 de

Elizabeth Debicki, l'interprète de Lady Di dans la saison 5 de The Crown, monte au créneau. L'actrice australienne prend la parole pour répondre aux nombreuses critiques qui entourent cette nouvelle flopée d'épisodes, attendue mercredi prochain sur Netflix:

"C'est clairement une fiction", déclare-t-elle dans le cadre d'un long entretien accordé au Guardian. "J'ai le sentiment que les téléspectateurs le savent, parce que ce sont des acteurs qui jouent des rôles."

Depuis 2016, The Crown imagine les coulisses du règne d'Elizabeth II. Ces derniers mois, la presse britannique s'inquiète de la teneur de la saison 5, qui couvrira des années noires pour la famille royale en racontant notamment la séparation de Diana et Charles en 1992.

"Je n'ai jamais regardé The Crown en me disant qu'il s'agissait d'un documentaire, ou que ce qui y était raconté était obligatoirement vrai", poursuit Elizabeth Debicki, qui y fera ses premiers pas dans le rôle de l'ancienne princesse de Galles; le casting est renouvelé toutes les deux saisons pour coller à l'âge des personnages, et Emma Corrin campait la mère de William et Harry jusqu'à présent.

Un incendie difficile à éteindre

Plusieurs acteurs et membres de l'équipe ont pris la parole ces dernières semaines pour défendre la série face à la multiplication des critiques publiées dans la presse britannique. Car la saison 5, qui sera dévoilée deux mois après la mort d'Elizabeth II, devrait revenir sur de nombreux chapitres embarrassants pour la famille royale.

Outre le divorce de Charles et Diana, plusieurs médias rapportent qu'elle mettra en scène les rumeurs selon lesquelles le roi Charles (alors prince) aurait cherché à faire abdiquer sa mère.

Un point si sensible que même des politiques commencent à réagir. John Major, Premier ministre britannique de l'époque, a publié vendredi une lettre sur le sujet dans le Daily Telegraph pour qualifier ces épisodes de "faux et injurieux". D'après le Guardian, la saison 5 mettra en scène le prince Charles organisant une réunion avec l'ancien chef d'État pour discuter de son souhait d'accéder au trône:

"La fiction ne devrait pas être déguisée en faits", s'agace John Major dans sa lettre. "(Cette saison 5) sera profondément blessante envers une famille qui est encore en plein deuil de la personne sur laquelle est précisément basée la série."

Nouvelle demande de message d'avertissement

Il réclame, enfin, qu'un message précise au début de chaque épisode qu'il s'agit d'une fiction. Une demande souvent exprimée à laquelle Netflix n'a jamais accédé:

"Il me semble que Netflix refuse toujours de mettre un avertissement pendant le générique, en arguant que 'tout le monde sait qu'il s'agit d'une fiction'. Mais cela ne suffit pas (...) Sans prendre une telle mesure, des millions de personnes autour du monde pourraient être influencées par un scénario fictif et préjudiciable."

Tony Blair, Premier ministre de 1997 à 2007, a lui aussi pris la parole. Toujours d'après le Guardian, la saison 5 montrera le prince Charles tentant d'en faire un allié pour l'aider à épouser Camilla. "Cela ne devrait surprendre personne qu'il s'agisse de bêtises", a-t-il déclaré dans les colonnes du quotidien.

La dernière bande-annonce de The Crown dévoilée par Netflix présente un message qui rappelle le caractère fictionnel de la série. Mais rien n'indique que ce message apparaîtra dans les épisodes. Et le programme créé par Peter Morgan n'a sans doute pas fini d'attiser les critiques: la saison 6, actuellement en tournage, mettra en scène la mort de Diana dans un accident de la route parisien, en 1997.

Article original publié sur BFMTV.com