"C'est la fée de ma vie" : Nicolas Maury se confie sur la star française qui l'a "aidé à se construire"

·1 min de lecture

Quel est le pire pour Nicolas Maury ? Porter le masque pendant cette sombre période du Covid ou se démasquer en interview ? Brûler de jalousie ou fuir la passion ? A-t-il peur d'être trop visible ou trop invisible ? Peut-il imaginer une vie sans Nathalie Baye, « sa maman de cinéma », qui lui donne la réplique dans Garçon Chiffon, ou sans Vanessa Paradis, l'icône de sa jeunesse et «la fée de sa vie » ? L'acteur et désormais réalisateur, s'est soumis à notre interview Dilemmes avec une sincérité touchante qui dévoile une âme hyper-sensible et une gentillesse très rare dans ce métier du Septième Art que la série Dix pour cent épingle avec humour.

Depuis quatre saisons, Nicolas Maury campe l’assistant exubérant et peste de la série Dix pour cent « un personnage qu’on adore détester » dit-il, mais qui lui a apporté une popularité qui lui va droit au cœur . Il se fait arrêter dans la rue, les gens lui demandent à faire un selfie avec eux : « Avec la télé, on rentre dans le salon des gens, ou plutôt dans leur lit, car ils regardent les séries sous la couette ! » rigole-t-il. Mais si cette fiction lui a apporté une notoriété et une visibilité extraordinaires, l'acteur a déjà vingt films à son actif. Il a débuté à 17 ans dans le film de Patrice Chéreau, Ceux qui m’aiment prendront le train. Il venait alors d’entrer au conservatoire de Bordeaux. Monté à la capitale, ce jeune homme timide mais frondeur a ensuite fait ses armes dans le théâtre public et le cinéma d’auteur (Un couteau dans (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

MILF (C8) : comment le film d'Axelle Laffont a connu un succès surprise aux Etats-Unis
Old Boy (Salto) : comment a été tournée la séquence choc de l'attaque au marteau ?
Victor Belmondo (Envole-moi) : "J'étais pas bien de le voir se faire mitrailler !", le film de son grand-père qui l'a traumatisé (VIDEO)
Tomb Raider (France 2) : on en sait plus sur la suite en préparation
Spider-Man (Prime Video) : problèmes judiciaires, 11 septembre... la naissance difficile d'un film longtemps maudit