«C'est un engagement, pas un sacrifice» : des centaines de maires ont démissionné depuis 2020

© Nicolas Guyonnet / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Hausse des prix de l'énergie, risque de coupure de courant cet hiver , multiplication des agressions... Au Congrès des maires de France qui s'est ouvert mardi, les sujets d'actualité seront nombreux. Et pour rassurer les milliers d'élus présents sur place, le président de la République Emmanuel Macron , se déplacera lui-même sur place.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Car le malaise est grand chez les maires français. Près d'un millier d'entre eux ont déjà démissionné depuis leur élection en 2020. Des démissions déjà plus nombreuses que lors de la précédente mandature. "J'aurais adoré pouvoir aller jusqu'au bout des quatre ans qu'ils me restaient", explique au micro d'Europe 1, Géraldine Hary. La mère de famille, élue en 2020 à la tête du village de Trégourez dans le Finistère, a décidé d'abandonner son écharpe tricolore le 23 septembre dernier, après seulement deux ans de mandat.

"Il n'y a pas de jour férié, pas de week-end"

Elle l'avoue sans détour : c'est avec regret qu'elle a rendu son écharpe de maire après avoir pourtant mené de beaux projets. "Je verrai le résultat (ndlr : de ces derniers), mais je ne serai pas là pour couper le ruban", poursuit-elle.

Et pour cause : maire d'un village de 1.000 habitants, l'ancienne élue s'est retrouvée prise au piège de sa fonction : "Il n'y a pas de jour férié, pas de week-end. Parfois, le téléphone sonne en pleine nuit parce qu'il y a eu un accident. Ou alors, quand les poneys divaguent sur la route un ...


Lire la suite sur Europe1