Publicité

"C'est difficile à vivre..." : Sophie Davant réagit aux audiences décevantes de son émission sur Europe 1

Sophie Davant rencontre des difficultés à rendre son nouveau rendez-vous sur Europe 1 incontournable. Mais l'animatrice "n'a pas dit son dernier mot" comme elle l'a fait savoir à "Télé Loisirs". Elle réagit à ses premières audiences décevantes.

La rentrée 2023 s'est révélée bien différente pour Sophie Davant. Après six ans de bons et loyaux services passés sur France 2, aux commandes d'Affaire conclue, l'animatrice a décidé de relever un nouveau challenge : celui d'incarner la plage horaire 16h-18h sur Europe 1. Chaque jour, du lundi au vendredi, elle y présente la nouvelle émission Sophie et les copains. Malheureusement, les débuts de la compagne de William Leymergie sont compliqués...

En effet, les dernières audiences radio qui couvrent la période septembre/octobre apportent des résultats décevants pour Sophie Davant, laquelle ne réunit pour l'heure que 76 000 auditeurs. C'est 34 000 personnes de moins que l'an dernier à la même période, lorsque Stéphane Bern animait Historiquement vôtre, émission alors suivie en moyenne par 110 000 curieux.

Un coup dur pour Sophie Davant qui a cependant avancé quelques explications à ce triste constat pour Télé Loisirs. "Je n'avais aucun espoir de pouvoir m'installer en deux mois et demi, ce qui aurait été compliqué. Il se trouve que les deux émissions qui me précèdent l'après-midi baissent dès 14h, donc non seulement c'est difficile d'imposer un nouveau rendez-vous, mais ça l'est encore plus quand on passe après deux émissions qui baissent", a-t-elle souligné, ajoutant ne pas s'être attendue "à faire des miracles" en se trouvant par ailleurs en concurrence avec Les Grosses Têtes...

Lire la suite


À lire aussi

Sophie Davant rejoint Europe 1 à la rentrée : détails sur son émission entourée d'une "bande" !
"Le coeur serré..." : Sophie Davant, ses premiers mots après l'annonce de son arrivée à Europe 1
Sophie Davant : La santé de sa fille Valentine affaiblie par un trouble si difficile à combattre