"C'est comme d'habitude !" : aux premières heures du confinement, Paris n'a pas changé

franceinfo
·1 min de lecture

Malgré le confinement, en vigueur depuis vendredi 30 octobre minuit, les rues de la capitale étaient loin d'être vides de monde. Sur la Place de la République, dans le 11e arrondissement de Paris, piétons et cyclistes étaient toujours nombreux, vendredi matin.

Autant d'affluence dans les rues et sur la route

Même chose dans les transports en commun. "C'est comme d'habitude !, décrit Fata, surpris, en descendant du bus. Il n'y a pas moins de gens. Pendant le premier confinement, il y avait des contrôles dans les stations. Là, il n'y a rien, rien du tout. Tout le monde s'en fiche !" Le constat est le même pour Keina, qui traverse la place tous les matins : "Je sors toujours à la même heure. Aujourd'hui, il n'y a aucun changement, constate-t-elle. On n'a pas vraiment peur comme la première fois."

Les klaxons se font plus discrets sur le route, malgré une situation qui reste dense. Les cyclistes non plus ne voient pas de différence. "Il y a autant de voitures que d'ordinaire à cette heure-ci, affirme Claire, qui se rend tous les jours au travail à vélo. Mais ça veut peut-être dire qu'il y a plus de gens qui peuvent aller au travail. Donc quelque part, c'est mieux."

Peu d'attestation dans les poches

Pour sortir, ces passants doivent désormais se munir d'une attestation de déplacement. En réalité, tout le monde ne l'a pas. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi