"C'est elle ou nous" : deux députés menacent de quitter LREM si le parti n'exclut pas Agnès Thill après ses propos sur la PMA

Raphaël Godet
Raphaël Gérard et Laurence Vanceunebrock-Mialon condamnent les derniers propos de la députée de l'Oise. Au point de poser un ultimatum  à leur parti. Raphaël Gérard a accepté de répondre à nos questions.

"Les choses sont très claires dans nos têtes : si elle reste, on part." Raphaël Gérard et Laurence Vanceunebrock-Mialon sont déterminés à aller au bout de leur démarche. Les députés LREM de Charente-Maritime et de l'Allier feront leurs cartons si leur collègue Agnès Thill n'est pas exclue du groupe à l'Assemblée nationale. L'interview que l'élue de l'Oise a accordée, mercredi 5 juin, au magazine proche de Marion Maréchal L'Incorrect est "la goutte d'eau".

Elle y explique (notamment) que la loi bioéthique, qui prévoit l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, "restera dans l’histoire comme celle qui aura évincé les pères de la naissance et de l'éducation des enfants". "Des propos insupportables", pour Raphaël Gérard, qui a accepté de répondre aux questions de franceinfo.

Franceinfo : Que reprochez-vous à Agnès Thill ?

Raphaël Gérard : Cette interview dans le magazine d'extrême droite L'Incorrect est à mes yeux inacceptable. Sous couvert de naïveté, elle dit des choses absolument terribles. Si vous décryptez bien, elle sous-entend que le modèle hétérosexuel est supérieur à tous les autres, qu'il y aurait une minorité (les personnes LGBT) qui chercherait à imposer un mode de vie... Et j'en passe et des meilleures. Et en plus, c'est prononcé de manière tellement insidieuse (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi