"C'est Dallas leur truc !" : au Barcarès, monsieur et madame Ferrand se disputent la mairie aux élections municipales

Raphaël Godet

À la mi-mars, Alain Ferrand, le maire sortant, va affronter dans les urnes... son épouse Joëlle, elle-même ancienne élue de la ville. Reportage dans la petite cité balnéaire des Pyrénées-Orientales, où se joue une campagne... très personnelle.

Le petit groupe de paroissiens a attendu la fin de la prière pour passer une tête dans l'allée centrale. "Regardez, ils ne sont même pas assis à côté !", murmurent-ils. Pas de miracle dans l'église du Barcarès, en ce dimanche de fin janvier. Monsieur le maire a pris place tout seul devant. Madame, elle, s'est installée un peu en retrait, au neuvième rang. Après trente ans de mariage, ce n'est plus le grand amour entre les époux Ferrand. "On vit encore sous le même toit mais c'est vrai qu'elle ne sera bientôt plus ma femme", annonce, cash, Alain. "J'ai été charmée pendant des années par Alain, mais ce temps-là est fini", résume, plus sobrement, Joëlle.

Fin de l'histoire ? Pas vraiment. Le couple, qui se partage l'hôtel de ville de la cité balnéaire de la côte catalane depuis maintenant vingt-cinq ans sous l'étiquette divers-droite, a maintenant décidé de s'affronter aux élections municipales. À la mi-mars, les 6 000 habitants auront en effet le choix entre Alain Ferrand, Joëlle Ferrand et une troisième liste d'opposition. C'est madame qui est sortie du bois la première, en annonçant sa candidature dès la mi-octobre. "La politique me manque, le fauteuil de maire me manque, aider les Barcarésiens me manque, explique l'ancienne élue (de 1999 à 2011). Voilà (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :