«Et si c'est pour la Culture ?», Roselyne Bachelot raconte comment elle est revenue en politique grâce à Jean Castex

"Jamais je ne reviendrai, jamais. Je ne reviendrai pas, c'est une décision irrévocable que j'ai prise". En 2017, Roselyne Bachelot déclarait avoir tourné la page de la politique après une longue carrière de plus de 30 ans où elle a occupé différents postes de ministres. Pourtant, à la surprise générale, en 2020, elle devient ministre de la Culture lors du premier quinquennat d'Emmanuel Macron .

Une rencontre improbable

"J'étais vraiment décidée. Et aussi, je pensais que c'était totalement impossible", lance ce mercredi matin, Roselyne Bachelot sur Europe 1. Mais alors qu'est-ce qui a convaincu Roselyne d'effectuer son "come-back" en politique ? Emmanuel Macron ? "Ce n'est pas Emmanuel Macron ", rétorque l'ancienne ministre de la Culture. "C'est Jean Castex . C'était assez drôle la séquence, parce que quand il est nommé premier ministre, il vient sur TF1. Et moi, à ce moment-là, je fais le pré-journal avec Gilles Bouleau sur la situation sanitaire. On se tombe dans les bras l'un de l'autre, parce que je connais bien Castex", explique-t-elle.

>>Retrouvez Le club de l'été tous les matins pendant l'été sur Europe 1 de 9h à 11h ainsi qu’en replay et en podcast ici

Roselyne Bachelot voulait refuser au préalable

Mais l'histoire ne s'arrête pas là, comme l'explique au micro de Thomas Isle dans le Club de l'Été sur Europe 1 : "Je sors avec des copains, on passe une jolie soirée. Quand je rentre, je vois mon téléphone avec Jean Castex qui clignote. Et je me dis 'alors là, je ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles