"C'est un crétin" : le prince Charles jugé incapable de succéder à Elizabeth II

·1 min de lecture

Un avis très tranché. Interrogé sur la future succession de la reine Elizabeth II, Clive Irving, auteur de The Last Queen : Elizabeth II's Seventy Year Battle to Save the House of Windsor sorti en octobre 2020, a fait part de ses craintes, notamment en ce qui concerne le règne de son fils, le prince Charles. Selon lui, la mort de l'actuelle souveraine mettra en "péril" la famille royale, jugeant le prince Charles "inapte" à prendre la relève, comme il l'a confié sur la chaîne australienne Sunrise, des propos relayés par The Express.

Clive Irving va même plus loin, soulignant que le prince de Galles était un "idiot" qui ne bénéficiera certainement pas du même soutien que sa mère Elizabeth II et son époux, le prince Philip, actuellement hospitalisé. Selon lui, le prince Charles, qui s'est préparé toute sa vie à monter sur le trône, n'a "aucune des qualités" de sa mère. Réservée, discrète, aucun détail n'a jamais filtré sur ses opinions ou sa vie privée. Ce qui confère à la reine une image d'indépendance, de neutralité, d'impénétrabilité, autant d'atouts inestimables pour un monarque. Ce qui est loin d'être le cas de son fils, dont la vie sentimentale très tumultueuse a longtemps fait la Une des tabloïds.

Alors que certains assurent que la reine Elizabeth II pourrait mettre fin à son règne le 21 avril prochain, lorsqu'elle fêtera ses 95 ans, d'autres jurent que la souveraine règnera jusqu'à son dernier souffle. Si le Palais de Buckingham Palace n'a jamais rien affirmé à ce sujet, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Mort de Lise Toubon : quand François Mitterrand se confiait à elle sur les femmes
Anne Hidalgo « en colère, très énervée » : coup de sang à la mairie de Paris
« Tout le monde a levé le pied » : Emmanuel Macron infatigable ?
PHOTOS - Meghan Markle couverte des bijoux de Diana : entre hommage et stratégie
VIDÉO - "Cette affaire est assez banale" : l'étonnement de Sophie Obadia après la condamnation de Nicolas Sarkozy