Aux Bahamas, un luxueux festival de musique sur une île de rêve vire au cauchemar

franceinfo avec AFP
Aux Bahamas, un luxueux festival de musique sur une île de rêve vire au cauchemar

Quand le bling-bling fait pschitt ! Un nouveau festival de musique aux Bahamas, qui promettait le nec plus ultra en matière de luxe, a capoté le jour même de son ouverture, vendredi 28 avril, prenant au dépourvu des centaines de festivaliers à leur arrivée sur place.

Avec des pass vendus entre 400 et 230 000 euros, le Fyre Music Festival devait se tenir sur une île privée des Exumas, avec des têtes d'affiche comme Blink 182, Major Lazer ou encore Disclosure. Le tout était promu sur Instagram et YouTube à grand renfort de vidéos de mannequins, d'eaux turquoises et de jets privés.


Dans un communiqué de presse en décembre, les organisateurs, parmi lesquels le rappeur Ja Rule, promettaient une "expérience unique dans une vie, avec deux week-ends de musique, de culture, d'art et de gastronomie". "Imaginez les artistes les plus en vue, les eaux les plus belles au monde, les yachts, les jet-skis", ajoutaient-ils.

"Je préfère dormir à l'aéroport"

A leur arrivée sur place, jeudi, les premiers participants n'ont découvert sur place que des tentes en plastique blanc posées sur le sable. "C'est un chaos total", a décrit l'un d'eux sur Twitter, évoquant un personnel aux abois et plongé dans le noir. Une femme s'est inquiétée d'avoir "très peu de nourriture, d'eau, de sécurité et d'électricité".

En guise d'expérience gastronomique, les festivaliers ont dû se contenter de sandwichs au fromage, le prestigieux traiteur prévu pour l'événement ayant renoncé à s'y associer.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages