"C'est celui qui le dit qui l'est !" : on vous résume les joutes verbales entre Biden et Poutine en quatre actes

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

La relation entre Joe Biden et Vladimir Poutine ne se présente pas sous les meilleurs auspices. Deux mois après son investiture, le nouveau président des Etats-Unis s'est livré ces derniers jours à des échanges tendus avec son homologue du Kremlin. Avec, pour mettre le feu aux poudres, ce "oui" du président américain, mercredi 17 mars, en réponse à une question d'un journaliste lui demandant s'il pensait que le président russe était un "tueur". De quoi jeter un froid.

"C'est celui qui le dit qui l'est !", a répliqué Vladimir Poutine jeudi, dans une ambiance de cour d'école, proposant à Joe Biden une discussion diffusée en direct dans les prochains jours. Moscou a dans le même temps rappelé son ambassadeur à Washington, geste de défiance inédit depuis 1998. Comment en est-on arrivé là ? Franceinfo vous résume cette passe d'armes étape par étape.

Acte 1 : Une relation fraîche dès l'élection de Biden

Si beaucoup de dirigeants de la planète ont félicité Joe Biden dans les jours qui ont suivi le scrutin présidentiel américain du 4 novembre, Vladimir Poutine est un des rares à avoir attendu le vote du collège électoral américain, le 15 décembre, estimant que les résultats, contestés par Donald Trump, étaient auparavant trop incertains.

Soulignant ses "désaccords" avec Washington dans son message, il a cependant affiché, dans son discours, une volonté de collaboration avec les Etats-Unis. Quand un de ses ministres a qualifié l'administration Biden de "russophobe" en décembre, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi