"C'est un bonheur que l'Alsace revienne" : la fusion des départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin enchante les Alsaciens

Lauriane Delanoë
·1 min de lecture

"Partout, on ne parle plus de l'Alsace, on parle toujours du Grand-Est. Même à la télévision, on parle toujours du Grand-Est, ça, ça me dérangeait". Lise, 76 ans, habitante de Wintzenheim, près de Colmar (Haut-Rhin), est soulagée. Le nom "Alsace", qui avait disparu des institutions depuis six ans avec la création de la région Grand Est, a fait son retour vendredi 1er janvier. Les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin ont fusionné au premier jour de 2021 au sein de la Collectivité européenne d'Alsace (CEA).

Une région "plus forte"

"J'ai des amis en Belgique et quand ils disent 'D'où tu viens ?', je réponds 'Je viens d'Alsace'. Ils ne vont pas dire 'J'ai des amis dans le Grand-Est'", raconte Robert, le mari de Lise. "C'est un bonheur pour moi que ça revienne, l'Alsace", ajoute la septuagénaire. Quel impact la création de la nouvelle collectivité aura sur la vie quotidienne des 1,9 million d'Alsaciens ? "Rien du tout, estime pour sa part Lise. Au-delà du nom, ça ne change pas grand-chose pour moi." Peu de changements concrets, en effet, pour les habitants, à part les élections. Ils choisiront les conseillers de la collectivité à la place de ceux des deux départements.

La Collectivité européenne d'Alsace aura surtout un poids politique, selon le maire sans étiquette de Wintzenheim, Serge Nicole. "On a beaucoup d'échanges avec l'Allemagne. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi