"C'est bien qu'on soit ensemble": Mélenchon et LFI seront présents derrière les syndicats le 19 janvier

Jean-Luc Mélenchon le 16 janvier 2023. - BFMTV
Jean-Luc Mélenchon le 16 janvier 2023. - BFMTV

"On se mettra là où ils nous laissent de la place". Jean-Luc Mélenchon a pris la parole ce lundi soir depuis le siège de la France insoumise pour annoncer que le parti de gauche se rangera derrière les syndicats pour la journée de grève du 19 janvier contre la réforme des retraites.

"Je crois que c'est bien qu'on soit ensemble", a-t-il déclaré, "C'est un atout extraordinaire cette unité syndicale, donc il faut l'encourager de toutes les façons possibles".

Jean-Luc Mélenchon a également souligné qu'"ensuite il y aura samedi derrière les jeunes". Les organisations de jeunesse ont annoncé une grande marche contre le projet de réforme du gouvernement qui prévoit notamment un report de l'âge légal de départ à 64 ans en 2030.

"La tactique adoptée par le mouvement insoumis c'est d'appuyer les initiatives que les autres prennent", a poursuivi le fondateur de la France insoumise.

"Tout le monde est hostile à cette réforme"

"Le pays se cherche, beaucoup de gens se demandent quoi faire mais je crois que d'une manière générale tout le monde est hostile à cette réforme et se rend compte que c'est un abus", a encore ajouté Jean-Luc Mélenchon.

Invitée samedi matin de France inter, la Première ministre Élisabeth Borne a assuré que "les plus modestes sont les moins concernées" par la réforme des retraites. "Je ne peux pas laisser dire que cette réforme pénalise les personnes les plus modestes", a encore ajouté la cheffe du gouvernement.

"Il faut qu'elle arrête de pénaliser les Français, c'est elle qui fiche la pagaille dans le pays", lui a répondu ce lundi Jean-Luc Mélenchon, "il faut éviter de pénaliser les Français et donc retirer la réforme".

Article original publié sur BFMTV.com