"C'est dans ce bar que tout a basculé": une nouvelle femme témoigne contre Damien Abad

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une militante des Jeunes Populaires, le mouvement de jeunesse de l'UMP, affirme avoir été victime des agissements de Damien Abad, ministre des Solidarités. Elle témoigne pour la première fois au micro de BFMTV.

Nouveau témoignage contre Damien Abad. Alors qu'une enquête a été ouverte pour tentative de viol après le dépôt de plainte d'une élue contre Damien Abad, ministre des Solidarités, BFMTV a recueilli le témoignage de Julie*, qui assure avoir été victime des agissements de l'élu de l'Ain en 2013. À l'époque, Julie est membre des Jeunes Populaires, l'organisation de jeunesse de l'UMP, et participe régulièrement à des événements et réunions politiques.

Elle ne connaît pas Damien Abad, mais le député la contacte via ses réseaux sociaux, et lui envoie des messages politiques. Mais rapidement, il demande, de manière "insistante" à la voir en tête-à-tête autour d'un verre ou d'un dîner.

Une substance dans un verre ?

Julie doit se rendre à Paris, et se dit que c'est l'occasion de rencontrer le député. Le rendez-vous est fixé dans le quartier Saint-Germain-des-Près, dans un restaurant, mais la soirée se poursuit dans un bar.

"Et c'est vraiment là, dans ce bar que tout a basculé", indique Julie à BFMTV. "Au bout d'un moment, j'ai commencé à perdre mes moyens. J'avais des vertiges, je commençais à voir trouble."

Le lendemain, Julie est réveillée par le gérant de l'hôtel qu'elle avait réservé. "J'étais dans le lit, complètement dévêtue. J'avais du mal à me souvenir de ce qui s'était passée la veille au soir, puis j'ai eu des flashs: il était dans la chambre la nuit, il était dans le lit. C'est sûr et certain."

Deux témoignages similaires

Les faits racontés par Julie sont très similaires au témoignage de Chloé, publié par Mediapart il y a quelques semaines. Après avoir bu "une coupe" de champagne dans un bar parisien avec le député, elle fait part d'un "black-out", et raconte s'être réveillée le lendemain matin, "dans une chambre d'hôtel", "en sous-vêtements", le corps "courbaturé et douloureux".

Julie n'a jamais recroisé le chemin du député et n'avait pas témoigné avant que "l'affaire Abad" ne soit rendue publique. Ce sont les articles publiés ces dernières semaines qui l'ont convaincue de parler.

Le témoignage de Julie est le troisième à charge contre le ministre des Solidarités, qui est sur la sellette au sein du gouvernement, alors qu'un remaniement est attendu ce lundi.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Marlène Schiappa juge "extrêmement difficile" que Damien Abad puisse rester ministre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles