"C'est pas anodin": la lycéenne qui a reçu la visite de gendarmes après avoir interpellé Macron témoigne

Laura, étudiante qui a interpellé Emmanuel Macron sur la question des violences faites au femmes, lors d'une interview pour BFMTV le 11 juin 2022 - BFMTV
Laura, étudiante qui a interpellé Emmanuel Macron sur la question des violences faites au femmes, lors d'une interview pour BFMTV le 11 juin 2022 - BFMTV

Une histoire qui n'en finit plus de faire parler. Après avoir interpellé Emmanuel Macron pour lui demander pourquoi il avait décidé de nommer des ministres accusés de viols et de violences contre les femmes, séquence qui a fait le tour des réseaux sociaux, Laura, 18 ans, a reçu une visite des gendarmes alors qu'elle était en cours ce vendredi.

Un déplacement des agents qui avait en premier lieu pour objectif de contacter celle qui s'était décrite comme une victime d'agression sexuelle. Mais selon Laura, les gendarmes lui ont ensuite parlé de la séquence avec le chef de l'État, en lui expliquant: "vous n'auriez pas dû faire ça".

"C'est pas anodin d'être sortie de son cours pour être interrogée par des gendarmes", a expliqué la jeune femme sur BFMTV ce samedi.

Elle dénonce une tentative d'intimidation des forces de l'ordre. Les gendarmes, eux, se sont excusés sur les réseaux sociaux. "Nous restons évidemment à son écoute et à sa disposition", ont-ils écrit.

Quoi qu'il en soit, Laura ne regrette pas d'avoir interpellé le chef de l'État. "Un professeur qui serait accusé de pédophilie, même s'il n'est qu'accusé, aucun parent n'accepterait de lui confier ses enfants. Donc je me demande pourquoi on confie notre pays, les citoyens de la France, à des gens qui sont accusés de violences", explique-t-elle sur notre antenne.

Elle regrette par ailleurs de ne pas avoir eu de réponse, et ce malgré les retombées médiatiques de la séquence.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles