"C'est comme ça que l'on va faire de la politique désormais" : pour les spécialistes, l'affaire Griveaux marque le début d'une nouvelle ère

franceinfo

"C'est la première fois dans l'histoire politique française que les réseaux sociaux font chuter un candidat, et ce n'est sans doute qu'un début." Pour Fabrice Epelboin, enseignant à Sciences Po Paris et spécialiste des réseaux sociaux, l'affaire Benjamin Griveaux marque un tournant dans la vie politique française.

Le candidat La République En Marche aux élections municipales à Paris a annoncé son retrait après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo et d'échanges à caractères sexuels. C'est un artiste russe contestataire, Piotr Pavlenski, qui affirme avoir diffusé les images. Contacté par franceinfo, l'avocat de Benjamin Griveaux annonce sa volonté de poursuivre "les publications qui violeront la vie privée" de son client.

Une immaturité de notre société sur la question des réseaux sociaux

Pour Jean Viard, sociologue et directeur de recherche associé Cevipof-CNRS, cette affaire ne fait que nous rappeler notre méconnaissance d'internet des réseaux sociaux : "C'est un monde dans lequel nous devons tous apprendre à circuler, parce qu'il n'y a aucune limite. Nous devons apprendre à nous protéger de cette machine géniale de communication. Et un homme politique doit doublement se protéger car il prétend incarner les autres, aller dans l'espace public, donc (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi