Cession de Mirage 2000-5 à l'Ukraine: revirement de la position présidentielle française

Lors d'un entretien télévisé ce jeudi 6 juin, le président Emmanuel Macron a annoncé la cession de Mirage 2000-5. Une déclaration surprise puisque, jusque-là, Paris avait précisé que la livraison d'avions de combat français n'était pas la première demande des Ukrainiens vis-à-vis de la France.

Une image saisissante ce vendredi matin, celle de la voiture du président ukrainien s'avançant sous le porche, mais ce n'est qu'une fois les immenses portes des Invalides fermées et l'endroit totalement clos que les gardes du corps de Volodymyr Zelensky l'ont autorisé à sortir du véhicule. Cela en dit long sur les mesures de sécurité extrêmes qui l'entourent...

Volodymyr Zelensky, comme à son habitude vêtu d'un pantalon militaire kaki et d'un t-shirt noir frappé des armes de l'Ukraine, était accompagné du ministre des Armées, Sébastien Lecornu et du gouverneur militaire de Paris, le général Abad, pour passer en revue un détachement de la Garde républicaine. Une cérémonie express, pas plus d'un quart d'heure. Volodymyr Zelensky avec une barbe de trois jours, les traits tirés, mais souriant.

Changement de pied

Raison pour laquelle, la priorité avait été donnée aux F-16 cédés par les Pays-Bas, le Danemark, la Norvège et la Belgique, appareils sur lesquels les pilotes ukrainiens sont actuellement formés.

Multiples interrogations


Lire la suite sur RFI