Cession de la Fonderie de Bretagne : les salariés poursuivent le blocage de l'usine

·1 min de lecture

Depuis que Renault a annoncé, en mars dernier, son intention de se retirer du site de la Fonderie de Bretagne, les salariés sont en lutte. Ce jeudi 29 avril, ils bloquent l’usine de Caudan, dans le Morbihan, pour la troisième journée consécutive.

La Fonderie de Bretagne ne compte rien lâcher. Depuis que Renault a annoncé, en mars dernier, la mise en vente de la Fonderie de Bretagne, les salariés ne ménagent pas leurs efforts pour dénoncer cette décision. Ce jeudi 29 avril, ils vont de nouveau bloquer l’usine de Caudan, dans le Morbihan, pour la troisième journée consécutive. La veille, ils avaient retenu sept membres de la direction pendant quelques heures. Le but ? Obtenir leur maintien au sein du groupe Renault. Car ce sont bien 300 emplois qui sont menacés par cette cession. " Il n'y a aucune avancée, on est au point mort donc on continue le blocage ", a indiqué fermement Maël Le Goff, responsable CGT du site à l’AFP.🔴 [Fonderie de Bretagne]Nous voulons garder cette usine. Il faut des investissements et un engagement de Renault pour l’avenir. La Bretagne veut garder son industrie. C’est ce que j’ai dit, avec les élus locaux, aux représentants des salariés de la Fonderie de Bretagne. pic.twitter.com/n2kxhUbIFv— Loïg Chesnais-Girard (@LoigCG) April 28, 2021 " On demande toujours une discussion avec l’État et le groupe Renault sur l'avenir de Fonderie de Bretagne. On veut rester dans le groupe Renault et récupérer nos volumes de production ", a ajouté le...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

1939 : il y a 80 ans, les masques obligatoires

Selon l'ONU, 80 millions de personnes ont été déplacées par les conflits dans le monde en 2019, un record

"Meurtres à White House Farm" : le docu-fiction sur l'une des plus sordides affaires des années 80

"80% de mes contrats sont tombés" : Bastien, gérant d'une boîte de sécurité privée, victime collatérale du Covid-19