Cessez-le feu à Marioupol, armes biologiques: la situation au 61e jour de l'invasion russe en Ukraine

·3 min de lecture
Lloyd Austin, Volodymyr Zelensky et Antony Blinken à Kiev le 25 avril 2022 - US Department of Defense / AFP
Lloyd Austin, Volodymyr Zelensky et Antony Blinken à Kiev le 25 avril 2022 - US Department of Defense / AFP

Les Américains ont marqué l'actualité ukrainienne ce lundi en annonçant le retour de leur diplomatie à Kiev, puis en assurant que l'Ukraine pouvait "gagner" la guerre contre la Russie.

• Cinq morts dans des frappes sur des installations ferroviaires

La Russie a frappé des installations ferroviaires dans la région de Vinnytsia, située dans le centre-ouest de l'Ukraine, ce lundi. Les bombardements ont fait cinq morts et 18 blessés selon un communiqué du parquet local.

Moscou semble déterminé à s'en prendre au système ferroviaire ukrainien ces dernières semaines. "Ce matin, en l'espace d'une heure, cinq stations de chemins de fer dans le centre et l'ouest de l'Ukraine ont été visées par des tirs", a déclaré Oleksandre Kamychine, directeur des chemins de fer au niveau national.

Vinnytsia était par ailleurs un choix stratégique, puisque la plupart des trains internationaux qui traversent l'Ukraine passent par cette ville.

• Imbroglio autour d'un cessez-le-feu à Marioupol

Alors que Kiev dénonçait des bombardements sur le complexe métallurgique d'Azovstal à Marioupol, où sont retranchés les derniers soldats ukrainiens sur place, la Russie a annoncé la mise en place d'un cessez-le-feu pour permettre aux civils de fuir la zone.

Une information immédiatement démentie par l'Ukraine, qui a déclaré qu'il n'y avait "pas d'accord" pour un couloir humanitaire à Marioupol.

876450610001_6305053100001

La situation dans cette ville stratégique est particulièrement tendue. En effet, Volodymyr Zelensky a promis que si les derniers combattants étaient tués, il romprait toute négociation avec Moscou.

• Washington estime que l'Ukraine "peut gagner"

Les États-Unis étalent leur confiance envers l'Ukraine. Lors d'une visite à Kiev, le chef du Pentagone Lloyd Austin a assuré que l'Ukraine pouvait "gagner" la guerre contre la Russie à condition d'avoir les "bons équipements". Une déclaration qui intervient après l'annonce d'une nouvelle aide militaire qui se chiffre à 700 millions de dollars.

Les Américains se montrent particulièrement ambitieux sur ce dossier, puisque Lloyd Austin a affirmé vouloir "voir la Russie affaiblie à un degré tel qu'elle ne puisse plus faire le même genre de chose que l'invasion de l'Ukraine".

• Retour de la diplomatie américaine à Kiev

Les États-Unis ont annoncé ce lundi qu'une nouvelle ambassadrice en Ukraine était nommée. Il s'agit de Bridget Brink, qui est aujourd'hui l'ambassadrice américaine en Slovaquie. La diplomate est une spécialiste de la région, puisqu'elle a occupé des postes en Europe de l'Est et en Eurasie pendant ses 25 ans de carrière au sein du corps diplomatique.

Pour que sa nomination soit complète, il faudra cependant attendre qu'elle soit confirmée par le Sénat américain dans les prochaines semaines. En plus de cela, Antony Blinken, secrétaire d'État, a assuré qu'une présence diplomatique plus importante ferait bientôt son retour à Kiev.

• La Russie accuse l'Ukraine de vouloir produire des armes chimiques et biologiques

L'ambassadeur adjoint de la Russie à l'ONU, Dmitry Polyanskiy, a organisé une conférence de presse ce lundi à New York. Il a notamment accusé l'Ukraine de vouloir produire des "armes de destruction massive biologiques et chimiques".

"C'est la raison pour laquelle nous avons souhaité intervenir près de la centrale nucléaire", a-t-il assuré. 876450610001_6305063464001

Dans le reste de sa prise de parole, le diplomate a affirmé que le massacre de Boutcha était une "mise en scène de l'Ukraine" et répété qu'il n'y avait "pas de guerre" sur place.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles