Publicité

Cessez-le-feu à Gaza: la France porte un projet «ambitieux» de résolution à l'ONU

Le Conseil de sécurité avait mis des semaines pour tomber d’accord sur un cessez-le-feu à Gaza. Mais il n’a pu appeler qu’à une cessation des hostilités temporaire, le temps du ramadan. Les diplomates sont conscients que cela n’est pas suffisant et la France leur propose de se remettre au travail. Nicolas de Rivière, l'ambassadeur français auprès des Nations unies, va présenter un « texte ambitieux » et a déclaré que cela prendrait du temps.

L’ambassadeur français a présenté à ses homologues lundi 1ᵉʳ avril un projet de résolution à l'ONU, demandant un cessez-le-feu permanent et préparant déjà l’après-guerre. Le texte appelle à un cessez-le-feu permanent entre Israël et le Hamas palestinien dans la bande de Gaza et réclame aussi la libération de tous les otages encore détenus dans l'enclave.

« Le ramadan expire dans une semaine, donc la résolution française que je vais présenter couvre trois volets : le premier, c’est l’urgence, un cessez-le-feu permanent, l’accès humanitaire, la libération des otages, la condamnation de l’attaque du Hamas, c'est le premier volet. Le deuxième volet touche à la reconstruction de Gaza, l’autorité palestinienne, le jour après à Gaza, le rôle des Nations unies, donc ça touche à la question de Gaza après cette crise. Et la troisième dimension de cette résolution vise, en gros, à relancer un processus politique devant déboucher sur la solution des deux États. Donc c’est un texte ambitieux, et on prendra le temps qu’il faut pour qu’il soit adopté. Je ne m’attends pas à ce qu’il soit mis au vote dans les jours qui viennent », a commenté l'ambassadeur français Nicolas de Rivière,


Lire la suite sur RFI