"Ces pratiques doivent être revues" : une actrice milite contre le dress code féminin au Japon

Au Japon, les femmes doivent suivre plusieurs règles avant d’entrer dans l’enceinte de leur entreprise. Les salariées ont notamment l’interdiction de porter des lunettes au travail. L’actrice et auteure Yumi Ishikawa dénonce cette mesure. "La racine du problème, c’est que certaines entreprises ont des règles uniquement pour les femmes, comme l’interdiction de porter des lunettes ou l’obligation de se maquiller, qui sont excessives. Ce sont des règles plus exigeantes que nécessaires pour que les femmes soient habillées convenablement. Ces pratiques doivent être revues", demande la jeune femme. Une nouvelle pétition déposée au ministère du Travail Au Japon, les codes vestimentaires féminins en entreprise sont souvent stricts. Les femmes ont l’obligation de porter des jupes serrées et des talons hauts. En juin dernier, elle avait déjà lancé une pétition pour militer contre l’obligation de mettre des talons hauts au travail. Une nouvelle pétition a récolté plus de 31 000 signatures et vient d’être déposée au ministère du Travail.