Les autotests dans les lycées posent question à ces parents

Esther Suraud
·2 min de lecture
Des tutoriels explicatifs sur les autotests des lycéens seront organisés la semaine du 3 mai. (Photo: picture alliance via dpa/picture alliance via Getty I)
Des tutoriels explicatifs sur les autotests des lycéens seront organisés la semaine du 3 mai. (Photo: picture alliance via dpa/picture alliance via Getty I)

CORONAVIRUS - S’autotester pour mieux étudier. C’est un des nouveaux outils du gouvernement dans sa stratégie de lutte contre l’épidémie de Covid-19. Lors de sa conférence de ce jeudi 22 avril, Jean Castex a annoncé que des autotests allaient être déployés dans les écoles à destination du personnel de l’Éducation nationale et des lycéens.

Les autotests, déjà en vente en pharmacie, permettent “un prélèvement nasal plus simple et léger que les tests PCR et un résultat en 15 minutes”, a ajouté le Premier ministre. Dans l’attente de l’avis de la Haute autorité de santé, ils ne sont pour le moment autorisés que pour les plus de 15 ans, soit les lycéens et les personnels éducatifs.

Un déploiement qui aura lieu dans les établissements scolaires dès la reprise des cours en présentiel, le 3 mai, avec des tutoriels explicatifs sur les gestes à effectuer. La semaine suivante, le 10 mai, les lycéens pourront faire leur prélèvement nasal hebdomadaire seuls dans des lieux dédiés de leur établissement.

Pour le moment, il sera demandé aux lycéens d’en effectuer un par semaine et deux aux personnels. Pour ces derniers, le test sera à réaliser à domicile. Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a précisé que ces tests ne pourront être effectués sans l’accord des parents. Un accord qui sera sans doute parfois difficile à obtenir. Dès les annonces, certains parents d’élèves se sont montrés peu convaincus par ces nouvelles mesures et se sont dit réfractaires aux autotests.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

De nombreuses interrogations ont émergé ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.