Ces légendes urbaines sur le sexe qu'il est grand temps d'oublier

© Getty Images

La sexualité est entourée d'a priori et de légendes urbaines, propagés dans les cours des écoles, sur les réseaux sociaux, ou tout simplement dans les cercles amicaux. Certaines sont tellement connues que de nombreuses personnes y croient dur comme fer. Et si l'on démêlait le vrai du faux pour arrêter de croire n'importe quoi sur le sexe ? 

Un homme qui a de grands pieds aura un grand pénis 

Voici typiquement le genre de légende urbaine qui naît dès le collège et qui dure bien au-delà. La taille des pieds – ou parfois des mains – serait liée à la taille du sexe chez les hommes. C'est pourtant totalement faux. Une étude publiée par l'University College London dans le British Journal of Urology affirme que cette légende urbaine ne possède aucune base scientifique. Vous pouvez tout à fait avoir des grands pieds et un petit pénis, et inversement. D’ailleurs, pour rappel : avoir un grand sexe n’est pas essentiel pour donner du plaisir à un ou une partenaire, loin de là.

Plus une femme a de partenaires, plus son vagin sera large 

Cette légende urbaine a de toute pièce été créée par la société patriarcale pour tenter de limiter le nombre de partenaires sexuels des femmes qui étaient censées "rester pures" pour leur futur mari. Dans la tête de nombreuses personnes, plus une femme a de partenaires sexuels, plus son sexe se modifierait : les lèvres s'allongeraient, son vagin serait plus large, moins serré et donc moins à même de donner du plaisir à un partenaire. En gros : une femme qui couche une fois avec 10 hommes différents aurait un vagin plus large qu'une femme qui couche 10 fois avec le même homme. C'est bien évidemment faux : le vagin est élastique. S'il peut laisser passer un bébé lors de l'accouchement, vous pensez bien que ce ne sont pas des relations sexuelles qui vont avoir un impact définitif sur lui. En revanche, des facteurs tels que les hormones peuvent avoir un impact sur son élasticité. En cas de doute, vous pouvez toujours avoir recours à une rééducation périnéale.

Les hommes ont un orgasme à chaque éjaculation 

Dans l'imaginaire collectif, on pense souvent que l'éjaculation signifie automatiquement que l'homme a joui. Pourtant, ce n'est pas forcément le cas. Selon les sexologues, une éjaculation peut parfois avoir pour résultat une simple détente physiologique, comparable au fait d'uriner par exemple. L'éjaculation peut même, dans certains cas, être très douloureuse. Certains hommes arrivent également à jouir sans éjaculer, même si ce cas est assez rare.

Une femme ne peut pas tomber enceinte si elle n'a pas joui 

Il y a-t-il un lien entre l'orgasme et le fait de tomber enceinte ? De nombreuses personnes se posent la question. Effectivement, l'orgasme féminin joue un rôle dans la procréation, puisque les contractions des muscles du vagin permettent de diriger les spermatozoïdes vers l'utérus. Toutefois, l'orgasme n'est pas essentiel à la fécondation d'un ovaire. Les spermatozoïdes sont en effet guidés naturellement vers l'utérus par des phéromones. D'ailleurs, vu le nombre de femmes qui ont du mal à avoir un orgasme pendant la pénétration, s'il était nécessaire de jouir pour avoir un enfant, les grossesses seraient nettement moins nombreuses. 

Le sperme aurait toutes sortes de bienfaits médicaux 

Voici encore une légende urbaine largement répandue chez les jeunes, encouragée par les hommes qui rêvent d'éjaculer dans la bouche ou sur le visage de leur partenaire. Ces derniers n'hésitent pas à affirmer qu'avaler le sperme permettrait de perdre du poids ou encore de lutter contre le cancer du sein, tandis que l'appliquer sur son visage aurait des effets anti-rides et anti-acné. Ces affirmations n'ont aucune base scientifique. 

A LIRE AUSSI

> Les couples sans sexe sont-ils voués à l’échec ?

> 5 blessures sexuelles que vous allez probablement vouloir éviter

> Ils préfèrent le sexe sans pénétration