Ces histoires de cul vont ringardiser votre Saint-Valentin 2020

Une banane, un pamplemousse. La recette d'une Saint-Valentin réussie? (Photo: Adene Sanchez via Getty Images)

SEXUALITÉ - Un bouquet de fleurs, un dîner en amoureux, une sortie au théâtre. On a beau dire tout ce qu’on veut, la Saint-Valentin est encore aujourd’hui au cœur des préoccupations de beaucoup de couples. Et si sa réussite résidait tout simplement dans une bonne partie de jambes en l’air?

Des anecdotes en la matière, le livre Petites Luxures, Histoires intimes en compte des dizaines. Paru aux éditions Hoëbeke à l’automne dernier, l’ouvrage de l’illustrateur Simon Frankart, dont le compte Instagram éponyme est suivi par plus de 1,2 million d’abonnés, grouille de petits témoignages érotiques et croustillants qui risquent bien de faire de l’ombre à votre rendez-vous galant de ce vendredi 14 février.

Le HuffPost en a sélectionné cinq pour vous, les voici.

“Récupérer ma culotte accrochée à l’essuie-glace”

“En rentrant d’un bar tard dans la nuit, mon copain et moi étions trop excités pour attendre d’arriver à la maison. Ce qui aurait dû être une marche de 15 minutes se prolongea presque une heure - nous nous sommes arrêtés pour faire l’amour dans une allée (épiés par un taxi), sur le capot d’une voiture, et le temps de rejoindre ma porte d’entrée j’étais entièrement nue, me pavanant devant lui en descendant la rue.

(Photo: Hoëbeke - Simon Frankart)

Le lendemain matin, j’ai refait le chemin à l’envers pour récupérer ma culotte accrochée à l’essuie-glace de la voiture, mais quelqu’un l’avait enlevée... oups.”

Marianna, Londres

“Elle m’a prise contre le mur”

“Rencontrée l’après-midi même, je l’ai invitée chez moi. Je ne comprenais pas l’effet qu’elle me faisait... Le soir, elle m’a prise dans ses bras, elle était derrière moi, j’ai été envahie d’une immense douceur.

J’avais allumé des bougies sur une commode recouverte d’un foulard. Assise sur le canapé, elle s’est installée sur moi. Face à face, nous nous sommes regardées longtemps, sans rien dire, et je me suis enfin laissée embrasser. 

(Photo: Hoëbeke - Simon Frankart)

Quand j’ai ouvert les yeux, le foulard sur le meuble prenait feu, de grandes flammes dévoraient le mur. Elle s’est levée, a retiré son tee-shirt et en a frappé les flammes pour étouffer le feu. Elle était buste nu, m’a prise contre le mur. La plus belle nuit de ma vie. Elle s’est éteinte il y a huit ans, mais elle brûle encore tous les murs de mon corps.”

Morgane, Nantes

“Il s’assoit devant son ordinateur”

“Mon copain et moi entretenons actuellement une relation longue distance, et pour partager nos orgasmes, nous fantasmons ensemble sur Skype. Sa langue maternelle étant le français, j’essaie d’apprendre du vocabulaire sexy et des expressions françaises pour lui plaire. Je crie par exemple ‘ah oui oui oui’, ‘plus fort s’il te plaît’ ou ‘jouis bébé, jouis pour moi’, quelques mots simples qui marchent à chaque fois. 

(Photo: Hoëbeke - Simon Frankart)

Généralement, il s’assoit devant son ordinateur et met une main sur sa chaise, en s’imaginant que je suis assise sur lui, et que je lui tiens la main, nos doigts croisés. Nous inventons chaque fois de nouvelles histoires et nous changeons de décor pour partager le plus de plaisir ensemble.”

Athena, Saint-Pétersbourg et Chengdu

“J’ai fait tomber le sapin sur nous”

“Lorsque j’étais encore à la fac, mon petit ami et moi nous avions profité d’avoir la maison de ses parents rien que pour nous, pour le Nouvel An, et nous l’avions fait partout, depuis la chambre jusqu’au salon.

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

(Photo: Hoëbeke - Simon Frankart)

Sa famille n’avait pas encore enlevé le sapin de Noël, et je m’y étais accrochée pour ne pas glisser sur le sol. Quand j’ai atteint l’orgasme, j’ai fait tomber le sapin sur nous. Nous avons ri, et ri encore. Cet épisode reste un de mes plus jolis souvenirs avec lui.”

Kelly, Long Beach Island

“Un porno filmé en vue subjective à 360°”

“Avec mon copain, nous étions au lit, iPhone dans les mains. Il voulait tester un nouveau truc, alors il a attrapé un casque de réalité virtuelle, a mis son téléphone à l’intérieur, et une seconde plus tard je réalisais que j’étais en train de regarder un porno filmé en vue subjective à 360 degrés. 

(Photo: Hoëbeke - Simon Frankart)

Alors que je regardais le film, il a glissé son visage entre mes cuisses. Je me souviens d’avoir été très excitée, j’avais l’impression de le tromper sans le tromper. Réel ou virtuel?”

Chiara, Milan

(Photo: Hoëbeke)

Petites Luxures, Histoires intimes de Simon Frankart est disponible en librairie, aux éditions Hoëbeke depuis le mois d’octobre dernier.

À voir également sur Le HuffPostPour prendre du plaisir à deux, commencez par là

LIRE AUSSI :

Ne croisez pas le chemin de ces hommes, votre vie sentimentale va le regretter

Envie de tester la masturbation à deux ? Suivez ce guide

This article originally appeared on HuffPost.