Ces élus RN raillaient le "dîner clandestin" de Macron, ils sont rattrapés par leur soirée

Nabil Touati
·.
·1 min de lecture
Ces élus RN raillaient le "dîner clandestin" de Macron, ils sont rattrapés par leur soirée

POLITIQUE - Donner des leçons sans les respecter soi-même, c’est le principal reproche adressé à Emmanuel Macron par des cadres du Rassemblement national quand l’Élysée a annoncé, le 17 décembre, que le président de la République venait d’être diagnostiqué positif au Covid-19. La veille, alors que le couvre-feu prohibait déjà tout déplacement de 20 heures à 6 heures, le chef de l’État avait en effet convié à dîner une dizaine de représentants de sa majorité au 55 de la rue du Faubourg Saint-Honoré jusque tard dans la nuit.

“Le couvre-feu n’est pas respecté”, grondait alors l’eurodéputé RN Jean-Lin Lacapelle sur CNews puis sur LCI. “Je ne vois pas les raisons pour lesquelles si le président de la République considère que les Français ne peuvent pas avoir de dîner, il y aurait une exonération de la règle qu’il a lui-même fixée”, s’agaçait un autre parlementaire européen du RN, Jérôme Rivière, sur France Info. Emmanuel Macron aurait mieux fait de “passer par visioconférence” pour parler aux ténors de sa majorité, ajoutait-il. Sous couvert de sarcasme, Jean-Lin Lacapelle décrivait carrément un “dîner clandestin” organisé par l’Élysée.

Pourtant, quatre jours auparavant, ces élus RN participaient, bruyamment selon plusieurs témoins, à une soirée parisienne en plein confinement, comme l’a révélé Mediapart. L’eurodéputé RN Jérôme Rivière est d’ailleurs visé par une enqu&e...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.