Allergies au pollen : des aliments qui sauvent ?

Certains aliments aident à lutter contre les allergies - Getty Images/iStockphoto (Getty Images/iStockphoto)

Comme chaque année à la même période, de nombreux Français souffrent d’allergies au pollen. Heureusement, certains aliments bien précis peuvent en réduire les effets.

Cela n’aura échappé à personne, la chaleur printanière s’est installée sur la France. Sans surprise, les terrasses se sont donc remplies et les invitations à faire des barbecues ont commencé à fuser. Pour ceux qui souffrent d’une allergie aux pollens des végétaux, les yeux qui pleurent, le nez qui coule, la gorge qui démange et la toux irritante transforment pourtant cette jolie saison en un moment pénible. Mais comme le décrit le site SudInfo.be, il existe des façons naturelles de lutter contre ce petit tracas récurrent.

La meilleure façon de lutter contre les allergies reste évidemment de suivre un traitement aux antihistaminiques, à condition qu’il soit prescrit par un médecin. Aussi efficaces soient-ils, ces médicaments ont toutefois le défaut de provoquer des effets gênants, voire dangereux, comme une certaine somnolence. Ce que l’on sait moins, c’est que certains aliments naturels ont eux aussi la capacité de lutter contre les allergies au pollen, bien qu’ils n’aient pas vocation à se substituer aux recommandations de votre médecin.

Des alliés dans votre assiette

Les deux premiers aliments à intégrer à votre assiette pour atténuer un peu l’effet des allergies au pollen sont le célèbre duo ail/oignon. Faciles à intégrer dans la cuisine de tous les jours, ils sont des antihistaminiques naturels grâce à leur fort taux en quercétine. Le premier est également un excellent antioxydant tandis que le second a des vertus anti-inflammatoires. Autre allié de taille dans votre combat : le chou kale, aussi appelé chou frisé. Riche en caroténoïdes, il vous aidera à soulager votre rhume des foins, surtout si vous le cuisinez avec un peu de matière grasse.

On passe maintenant au brocolis. Ce délicieux légume vert riche en vitamine C a des arguments de poids. Le premier est qu’il est lui aussi un antihistaminique naturel qui bloque la production de l’histamine dans les globules blancs. Il aide également à dégager les bronches, ce qui est utile quand on est allergique. De manière générale, tous les aliments contenant de la vitamine C (orange, kiwi, fraise, melon, ananas, etc.) ont un effet proche de celui du brocoli en ce qui concerne l’histamine. Et puis, ils sont plus faciles à faire consommer aux enfants.

Autre aliment facile à introduire dans l’alimentation des plus jeunes allergiques au pollen : le chocolat noir. Capable de réduire le taux d’anticorps stimulés par l’immunoglobuline E, il aide l’organisme à lutter contre cette affliction printanière et ses symptômes. Dans un tout autre registre alimentaire, pensez à ne pas négliger l’ortie et ses pouvoirs. En tisane ou en soupe, voire dans un plat, cette plante connue pour son côté urticant est l’une des meilleures alliées de tous ceux qui redoutent le nez qui coule du printemps.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : « Vous souffrez du pollen ? Attention à vos cheveux, ils sont une myriade de grains de pollen »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles