Comment le cerveau traite-t-il le passage du temps ?

·1 min de lecture

Les cellules de temps, des neurones situés dans l’hippocampe, ont été observées chez l’être humain, comme l'explique un article paru sur le site de La Recherche.

Dans l’hippocampe, au cœur du cerveau, des neurones s’activent successivement et réagissent à l’écoulement du temps et à l’ordre des événements. C’est ce que des neuroscientifiques français et néerlandais sont parvenus à détecter en implantant des électrodes chez des patients épileptiques devant être opérés. Cela a permis aux chercheurs d’identifier ces cellules qui codent l’ordre d’une séquence d’images soumises aux sujets. Mais même lorsque les patients n’avaient rien à regarder, les cellules de temps continuaient de s’activer. Pour les scientifiques, il s’agit de la trace cérébrale de l’expérience subjective de l'écoulement du temps.

Pour en savoir plus, retrouvez l’article complet sur le site de La Recherche : .

Des circuits importants pour la mémoire épisodique

L’hippocampe était déjà connu pour être une région importante pour la représentation spatiale et l’encodage des souvenirs. Et ce n’est pas un hasard : pour créer un souvenir, le cerveau a besoin du contexte de l’événement à mémoriser, où et quand il s’est déroulé. Les mêmes neurones seraient donc impliqués dans des tâches différentes, parfois chargés de coder les information spatiales, temporelles, voire même le contenu du souvenir. Les cellules de temps semblent donc très importantes pour la constitution de la mémoire épisodique, la mémoire des événements, différente de la mémoire liée aux informations brutes. Cette polyvalence de l’hippocampe illustre bien la plasticité du cerveau, et sa capacité à s’adapter pour traiter de nombreuses informations différentes.

Par Edwyn Guérineau

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles