Le cerveau serait 10 fois plus actif que ce que l’on croyait

Cette prouesse serait le fait des "dendrites", section des neurones déjà connue, mais au rôle largement sous-estimé.

Une étude pareille en pleine semaine du cerveau, ça tombe à pic. Publiée dans Science, elle explique que notre cerveau serait sans doute dix fois plus actif que ce que l'on pensait. Le prodige serait le fait des "dendrites", sorte de prolongement des neurones dont le rôle aurait été jusque-là sous-estimé, expliquent les biologistes de l'Ucla (Université de Californie à Los Angeles). Comme on le sait, l'information circule dans notre organe pensant sous la forme d'influx électriques.

La vision traditionnelle voulait, calquant un schéma de câblage comparable à celui des machines inventées par l'homme, que l'enveloppe cellulaire du neurone, encore appelée "soma", génère seule le courant qui serait ensuite véhiculé (entre autres et en simplifiant à l'extrême ce circuit) par les dendrites, ces dernières assumant le rôle de fils. Or, il se trouve, même si des soupçons existaient, que la preuve a été apportée que les dendrites aussi, génèrent leurs propres influx. Comme il se trouve que les dendrites représentent neuf dixièmes de la masse cérébrale, l'activité du cerveau est sans doute beaucoup plus importante que ce que l'on croyait.

Les dendrites génèrent des influx modulables

Quant à la puissance de calcul supposée du cerveau? Le bond est assurément  gigantesque. "Savoir qu'elles (les dendrites, NDLR) sont beaucoup plus actives que le soma change fondamentalement notre...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages