Cerveau, risque cardiovasculaire et plésiosaures : l'actu des sciences en ultrabrèves

ALEXANDRE DIZEUX / PHYSICS FOR MEDICINE PARIS

Au sommaire des ultrabrèves du 5 août 2022 : des cartes du cerveau à l’échelle microscopique réalisées grâce aux ultrasons, des métabolites du microbiote lient risque cardiovasculaire et consommation de viande et des plésiosaures étaient présents dans les rivières du Crétacé.

L’actualité scientifique du 5 août 2022, c’est :

En cerveau et psy : .

  • Une technique de microscopie par ultrasons permet de voir en entier tout le réseau vasculaire du cerveau avec des résolutions à la fois spatiale et temporelle jamais atteintes auparavant.

  • Cette technique permet de voir comment les tout petits vaisseaux sanguins vont changer leur diamètre dans l'intégralité du cerveau.

  • Cette méthode va sûrement révolutionner l’étude du cerveau et des maladies qui l’affectent.

En nutrition : .

  • Des chercheurs viennent de confirmer le lien entre les molécules produites par des bactéries intestinales après avoir mangé de la viande et un risque accru de développer des maladies cardiovasculaires.

  • Une étude suggère que la L-carnitine, un acide aminé très présent dans la viande rouge, joue un rôle relativement important dans cette augmentation du risque.

  • En effet, en digérant la L-carnitine, les bactéries de notre tube digestif produisent des métabolites pouvant devenir nocifs.

En paléontologie : .

  • Les plésiosaures étaient des reptiles marins qui vivaient dans les mers et les océans du Trias supérieur, du Jurassique et du Crétacé.

  • La découverte de quelques fossiles au Sahara suggère que ces anciens animaux marins ont pu faire des excursions plus ou moins longues en eau douce.

  • Ils vivaient à la même époque que les dinosaures et se sont éteints en même temps, il y a environ 65 millions d'années.

En animaux : .

  • La "frappe à mains nues" a été observée pour la première fois chez des gorilles de l’Ouest, en République du Congo.

  • En plein repas, deux jeunes primates n'ont pas utilisé des pierres mais des morceaux de termitières qu'ils ont cognés l'un contre l'autre.

  • Cependant, leur intention n'était sûrement pas de créer des outils pointus mais de dénicher plus de termites.

En politique : .

  • A cause de la sécheresse historique, Elisabeth Borne a activé la cellule interministérielle de crise.

  • La crise couve depuis des mois dans certaines régions où les arrêtés "sécheress[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles