Le cerveau du Brexit Dominic Cummings quitte son poste de conseiller du Premier ministre

·1 min de lecture

Dominic Cummings, le très influent et controversé architecte de la campagne pour le Brexit, a quitté son poste de conseiller spécial du Premier ministre britannique Boris Johnson, a confirmé vendredi soir une source gouvernementale, victime de luttes internes. Le conseiller devait partir avant la fin de l'année, mais il a été aperçu quittant dès vendredi soir Downing street avec ses cartons, une source gouvernementale confirmant qu'il ne serait plus employé officiellement à partir de "la mi-décembre".

Deux départs au sein de l'aile dure des Brexiters

Son départ suit celui du directeur de la communication du 10 Downing Street et son allié du camp "Leave", Lee Cain, mercredi, victime de la lutte pour le pouvoir au sein du gouvernement. Tous deux représentaient l'aile dure des Brexiters, prêts à une sortie sans accord de l'Union européenne. Leur départ intervient pendant la dernière ligne droite des négociations entre Londres et Bruxelles pour tenter de conclure un accord sur leurs futures relations commerciales après le 31 décembre.

Des députés conservateurs s'étaient opposés à la nomination de Lee Cain comme directeur de cabinet, de même que la fiancée de Boris Johnson Carrie Symmonds, selon la BBC. Dominic Cummings s'était fait de nombreux ennemis, y compris dans le camp conservateur, depuis sa nomination avec l'arrivée au pouvoir de Boris Johnson en juillet 2019. Il a joué un rôle important dans sa victoire aux législative anticipées de décembre, remportées haut la main par ...


Lire la suite sur Europe1